Au bord du gouffre, Galatasaray tend la main à Félix Eboué, ruiné et poursuivi par les huissiers

D'après FutebolArena, Fatih Terim aurait proposé le poste d'entraîneur-adjoint des U14 à Emmanuel Eboué. En conférence de presse, l'ancien sélectionneur de la Turquie a déclaré vouloir tout faire pour l'aider.

Son histoire a ému et choqué le monde entier. Dans une interview donnée au Daily Mirror, Emmanuel Eboué a raconté sa descente aux enfers. Ruiné par son ex-femme, l’ex-latéral droit d’Arsenal, qui a même pensé au suicide, a demandé de l’aide à ses anciens clubs. Et son appel a été entendu jusqu’en Turquie.

Ancien joueur de Galatasaray (2011-2015), l’Ivoirien de 33 ans pourrait retrouver du travail. Selon le media turc FutebolArena, Fatih Terim, lui aurait proposé de devenir l’entraîneur-adjoint des U14 du club stambouliote. Après le match de son équipe face à Göztepe: « On m’a parlé d’Eboué dans le vestiaire. On fera tout qui ce qui est de notre ressort pour lui » a déclaré l’ancien sélectionneur de Turquie. Des mots qui vont aller droit au coeur d’Emmanuel Eboué, qui avait dit qu’il accepterait toute l’aide qu’il pourrait recevoir, d’où qu’elle vienne, il semble qu’elle vienne de Turquie, même si les supporters d’Arsenal se mobilisent eux-aussi pour leur ancien arrière latéral.


L’ancien défenseur ivoirien a tout perdu depuis son divorce et vit dans la peur d’être exproprié. Les supporteurs des Gunners s’émeuvent.

Il y a onze ans, il disputait la finale de la Ligue des champions, et vivait dans le luxe. Aujourd’hui, l’ancien défenseur d’Arsenal (2004-2011), Emmanuel Eboué, est ruiné et fuit les huissiers, après avoir un temps pensé au suicide. Une triste histoire qu’il raconte ce dimanche 24 décembre au Daily Mirror.

Âgé de 34 ans, l’homme aux 79 sélections avec la Côte d’Ivoire explique avoir perdu sa fortune dans le divorce avec son ex-épouse, qui gérait son argent. En parallèle, le joueur a été suspendu un an en mars 2016 pour ne pas avoir payé son agent. Un enchaînement qui lui a fait envisager le pire.

«Je veux que Dieu me vienne en aide. Lui seul peut m’ôter ces pensées de mon esprit», glisse Emmanuel Eboué. Aujourd’hui, ce dernier vit toujours dans sa maison du quartier londonien d’Enfield, mais redoute d’en être chassé par les huissiers.

«Je ne sais pas quand la police viendra», lâche celui qui n’a plus les moyens de se payer un avocat. Parfois, il va rompre sa solitude en allant dormir sur un matelas posé sur le sol du salon d’amis.

«Quand je vois Thierry Henry, j’ai honte de ma situation»

Aujourd’hui, il a délaissé les voitures de luxe pour le métro londonien et n’a plus vu ses trois enfants depuis le mois de juin. La simple vue d’anciens coéquipiers à la télévision lui fait broyer du noir. «Quand je vois Thierry (Henry, son ancien partenaire à Arsenal, maintenant consultant pour la chaîne Sky Sports), je suis heureux pour lui, mais j’ai honte de ma propre situation.»

En quête d’un emploi, l’ex-international ivoirien souhaiterait intégrer un staff, celui des Gunners de préférence. «J’accepterais de l’aide de n’importe où mais si mon ancien club veut m’aider, je serais très, très heureux. Peut-être que je pourrais aider les jeunes», explique-t-il.

Touché par le témoignage de leur ancien protégé, des supporteurs d’Arsenal ont manifesté leur soutien sur les réseaux sociaux. Plusieurs ont demandé au club londonien de faire un geste en faveur de son ancien latéral droit.

 

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom