Bangui : plus de 16 morts dans l’attaque d’une Eglise

L'attaque a eu lieu vers 10h du matin alors que les membres de la fraternité Saint Joseph célébraient leur saint Patron. Des hommes armés ont pris d'assaut les locaux de l'Eglise tuant plusieurs fidèles dont un prêtre.

Au moins 16 personnes ont été tuées et 96 blessées au cours d’échanges de tirs mardi à Bangui dans le quartier musulman du PK5 entre un groupe armé et les forces de sécurité intérieures, selon des sources concordantes. Parmi les morts figurent un policier, un prêtre et un enfant. 96 personnes ont été blessées, a-t-on appris de sources médicales.

Les tirs, qui ont commencé à 12h30 (10h30 GMT), se sont terminés en fin d’après-midi. Un membre de la milice du « général » Force, revenant du quartier Fatima, proche du PK5, a forcé un barrage des forces de sécurité intérieures, qui ont ouvert le feu sur lui, entraînant une riposte de ce groupe, selon des sources sécuritaires et des sources au PK5. L’arrestation de cet homme appartenant à la milice du « général » Force a déclenché la riposte envers les forces de sécurité intérieures, a affirmé de son côté Vladimir Monteiro, porte-parole de la mission de l’ONU en Centrafrique (Minusca). « La Minusca a déployé des patrouilles pour sécuriser la zone et les autres points névralgiques de Bangui ».

Chasse aux musulmans actuel à l’hôpital communautaire de Bangui

A Lakuanga 2 musulmans brûlés vivants et 3 autres grièvements blessés. Situation confuse dans la capitale Bangui après les massacres de l’église Fatima par les bandits du km5.