Cameroun : 117 détenus libérés par un commando à la prison de Wum

Le 25 septembre au soir, dans la ville de Wum, localité du Nord-Ouest anglophone au Cameroun, un commando a attaqué la prison de la ville et libéré 117 détenus. La plupart d’entre eux sont toujours en fuite.

Au Cameroun, des hommes armés ont pris d’assaut la prison de Wum, dans le Nord-Ouest anglophone, autour de 19h, ce 25 septembre. Selon des sources sécuritaires, ils se sont servis d’une échelle pour accéder à l’intérieur du centre pénitentiaire, en passant par le mur arrière opposé au mirador.

Surpris par la violence de l’attaque, les gardes, en petit nombre, n’ont pu opposer de résistance. Une fois à l’intérieur du pénitencier, les assaillants ont procédé à des tirs de sommation et ont défoncé les portes des cellules. Au total, 117 détenus ont été libérés et ont aussitôt disparu dans la nature. Les assaillants ont aussi emporté deux armes et une caisse de munitions.

Depuis ce matin, une trentaine de prisonniers se sont rendus aux autorités. Les forces de l’ordre et de sécurité ont pris en chasse les autres évadés. La ville de Wum, chef-lieu du département de la Menchum, dans la région du Nord-Ouest, est depuis des semaines plongée dans l’obscurité. Cette situation d’absence d’énergie électrique aurait favorisé cet assaut, selon plusieurs résidents.

RFI