La CSS se meurt : des milliers de tonnes de sucres invendus

La situation est assez dramatique à la Compagnie Sucrière du Sénégal (Css) pour être soulignée. D'après les syndicalistes de cette société productrice de sucre, cette dernière n'arrive plus à écouler son produit. Et si les choses perdurent en l'état, l'entreprise risque tout bonnement de mettre la clé sous le paillasson.

0
28

«Le mois passé, on a failli ne pas percevoir nos salaires, signale, dans Wal fadjri, Aliou Bâ, le secrétaire général de la section locale de l’Usas. Nous produisons 20 mille tonnes par mois et nous ne vendons pas un kilogramme. Avec une telle situation, les 85 mille tonnes de la Css qui sont stockées dehors vont fondre sur place avant l’hivernage. Et là, ce sera la véritable fin de la compagnie.»

Moussa Bâ de la Csa enfonce le clou dans les colonnes du même journal. Il dit : «On avait bloqué les Dipa (Déclaration d’importation de produits alimentaires) sur le sucre, mais il y a la Satrec qui est en train de faire entrer du sucre dans le pays. Cela, nous ne le comprenons pas.»

Son collègue de la Csa explique ce fait en partie par le fait qu’une société de la place continue de faire entrer le sucre importé dans le pays, malgré la politique de blocage de l’Etat. « On avait bloqué les Dipa (Déclaration d’importation de produits alimentaires) sur le sucre, mais il y a la Satrec qui est en train de faire entrer du sucre dans le pays. Cela, nous ne le comprenons pas », déplore-t-il.

PARTAGER