ETATS UNIS : un couple de médecins perd son garçon de 4 ans faute de soins contre une grippe

C’est l’histoire de deux médecins américains, Laura et Anthony Sidari, qui ont perdu leur garçon de 4 ans des suites de la grippe l’année dernière et qui aujourd’hui souhaitent que d’autres parents écoutent leur message, fruit d’un chagrin et d’une souffrance considérables. Leur cri du coeur : « Faites vacciner votre enfant contre la grippe« 

Leon, âgé de 4 ans, fils de Laura et Anthony Sidari, n’a pas été vacciné contre la grippe l’année dernière. Il est décédé le jour de Noël, moins de 48 heures après avoir commencé à se sentir malade.

« Je ne savais pas qu’une maladie pouvait tuer rapidement un enfant qui était en bonne santé auparavant », a déclaré Laura, une psychiatre. « Cela a été difficile pour nous, et nous sommes des gens très privés, mais nous essayons d’aider d’autres familles. »

Leon est l’un des 185 enfants américains décédés au cours de la saison grippale 2017-2018, selon le « Center for Disease Control and Prevention », un record historique.
Selon le CDC, environ 80% de ces enfants n’ont pas reçu de vaccin contre la grippe.

Laura et Anthony, rhumatologues, voulaient se faire vacciner dans une pharmacie avec Leon et son frère âgé de 2 ans. Ils vivaient au Texas, où la loi de l’État interdit aux pharmaciens de vacciner les personnes de moins de 7 ans.

Le couple, occupé avec leur troisième enfant nouveau-né, Cameron, avait décidé de faire vacciner Leon contre la grippe en même que le rende-vous chez le pédiatre pour la visite annuelle de Tristan, prévue le 3 janvier. Malheureusement Leon décède 10 jours avant le rendez-vous.

« Je ne pouvait penser pareil situation dans ma vie « , a déclaré Laura.

L’histoire des Sidaris est bien connue du Dr Flor Muñoz.

Depuis 20 ans, Muñoz, spécialiste des maladies infectieuses chez l’enfant au Texas Children’s Hospital, collabore avec l’American Academy of Pediatrics pour augmenter le taux de vaccination des enfants contre la grippe.

Les taux ne sont pas excellents: selon le CDC, seuls 47,8% des enfants âgés de 6 mois à 17 ans ont été vaccinés contre la grippe l’année précédente. Ce dernier recommande aux personnes de plus de 6 mois de se faire vacciner.

Le problème: bien que les adultes puissent se faire vacciner contre la grippe dans les pharmacies ou même au travail, les enfants n’ont pas autant d’options.

Dans la plupart des États, les pharmaciens qui vaccinent les enfants sont soumis à des limites ou à une interdiction totale. Les cliniques de vaccination contre la grippe dans les écoles sont l’exception plutôt que la règle.

Selon l’Association nationale des pharmacies d’État, seuls 13 États autorisent les pharmaciens à vacciner les enfants de tout âge.

« C’est frustrant. On dirait que nous n’apprenons pas », a déclaré Muñoz.

Il n’y a aucune raison médicale pour laquelle les enfants ne devraient pas se faire vacciner contre la grippe dans une pharmacie, a déclaré Muñoz, également professeur agrégé de pédiatrie au Baylor College of Medicine.

Certains états changent leurs lois. New York interdisait aux pharmaciens de vacciner les moins de 18 ans contre le virus de la grippe. Cette année, après la saison historique de la grippe, l’État a modifié ses lois pour permettre la vaccination des personnes de 2 ans et plus.

« Tant mieux pour vous, New York! » Muñoz a dit. « Il faudrait faire plus pour que cela se produise dans d’autres États. Il devrait y avoir plus de pression. »

Le docteur William Schaffner, spécialiste des maladies infectieuses au centre médical de l’université de Vanderbilt, a déclaré que davantage devrait également être fait pour aider les départements de santé locaux à offrir plus facilement des cliniques de vaccination contre la grippe. À l’heure actuelle, a-t-il dit, il est difficile pour ces ministères d’acheter de grandes quantités de vaccins et de facturer une assurance.
« Nous devons faire plus pour faciliter les choses », a-t-il déclaré.

 

Traduit de cnn