FRANCE : les salaires des cadres en hausse vertigineuse, voici les métiers concernés

Les salaires des cadres ont augmenté de 2,7% au premier semestre 2018 par rapport à la même période de l’année précédente et enregistrent la plus forte hausse depuis six ans selon le baromètre publié ce 3 septembre par Expectra, filiale du groupe Randstad.

En 2016 et 2017, les salaires des cadres avaient marqué une progression plus modérée de 1,7% en euros courants, d’après la 16e édition de cette enquête basée sur les salaires réels, extraits de plus de 77.000 fiches de paie.

Il s’agit de la huitième année consécutive de hausse relevée, cependant les augmentations avaient été nettement plus timides en 2013, 2014 et 2015: +0,5%, +0,9% et +1,2%. Pour le directeur général d’Expectra, Christophe Bougeard, ce bond en 2018 s’explique par le « dynamisme soutenu de l’économie française » l’année précédente.

Le patron de l’entreprise d’intérim et de recrutement relève également une « tendance marquée des entreprises à privilégier les hausses de salaires individuelles » et constate une « guerre des talents », en particulier autour des « profils » numériques.

Dans le détail, quatre métiers affichent des augmentations supérieures à 8% dans l’échantillon étudié: « chef de projet webmarketing » (+9,5%), « responsable des études » (+8,6%), « ingénieur BTP » (+8,5%) et « ingénieur de maintenance » (+8,1%).

Les dix professions cadres dont le salaire a le plus augmenté

Echelle de gauche: salaire médian en euros
Echelle de droite : évolution en % au 1er semestre

À l’échelle des secteurs, la hausse est « très homogène », relève la synthèse de l’enquête, « autour de 2,6% ». A l’exception du BTP, qui se démarque avec la progression moyenne la plus élevée en 2018: +4,2%. Il s’agit de la « plus forte évolution enregistrée sur les cinq dernières années », est-il souligné.

Toutes filières confondues, le salaire médian brut annuel des cadres (la limite à laquelle la moitié gagne plus, l’autre moins) se situe à 44.720 euros en 2018 pour l’échantillon étudié.