MONDIAL 2018 : La mèche est dite pour Adrien Rabiot, il ne fera plus partie des 23 bleus

La sortie d’Adrien Rabiot, considérant que le choix du sélectionneur de ne pas l’inclure dans la liste des 23 ne répondait à aucune logique sportive, avait fait grand bruit. Dans l’émission Téléfoot, ce matin, Didier Deschamps n’a pas épargné le milieu parisien, remettant en question ses performances avec l’équipe de France et émettant de gros doutes sur son avenir en bleu.

0
37

Absent de la liste des 23 Bleus qui seront de la Coupe du Monde en Russie, du 14 juin au 15 juillet prochain, Adrien Rabiot avait fait part de son refus d’intégrer le groupe de suppléants, dans un mail envoyé directement au sélectionneur, Didier Deschamps. La décision du milieu de terrain du Paris Saint-Germain n’avait pas manqué de faire réagir. Alors que l’avenir du milieu parisien de 23 ans semblait bouché en équipe de France, ce dernier en avait rajouté une couche, se livrant dans une missive envoyée à la radio RTL, dans laquelle il mettait en cause la décision du sélectionneur, qui ne répondait, selon lui, à aucune logique sportive.

Invité ce matin de l’émission Téléfoot, à Clairefontaine, le sélectionneur des Bleus est venu évoquer le milieu déserteur. Sans détour, Didier Deschamps a invité Adrien Rabiot à se remettre en question, pointant du doigt les prestations de ce dernier en bleu. « Il n’a qu’à regarder, s’il veut, les trois matches qu’il a fait avec l’équipe de France. On a des analyses différentes. Il a pris cette décision, qui est une erreur. J’ai des joueurs qui sont là, je vais continuer avec eux. Tant pis pour lui, » a d’abord lancé le sélectionneur des Bleus, très calme dans son discours, mais bouillonnant à l’intérieur.

Didier Deschamps ferme la porte des Bleus à Rabiot

Si le technicien bayonnais a tenu un discours nuancé, cherchant brièvement des excuses au jeune milieu de terrain : « je peux comprendre une immense déception »…, il n’a que peu goûté d’être directement attaqué sur ses choix… « mais partir dans cette histoire de logique sportive… »« Il a le droit de penser qu’il est meilleur que les autres, mais les trois matches qu’il a joués avec nous cette saison, il n’a qu’à bien les regarder, » a-t-il ensuite martelé, rappelant que le choix d’opter pour Steven Nzonzi était dû au profil du Sévillan, qui lui ne rechigne pas à évoluer au poste de numéro 6.

Après cette sortie suicidaire, l’avenir d’Adrien Rabiot en bleu semble plus que compromis. Interrogé à ce sujet, le sélectionneur des Bleus a usé d’une pirouette pour confirmer que le futur des Bleus serait sans le milieu parisien. « Je ne pense pas qu’il en ait envie, on va préparer une Coupe du monde, j’ai un groupe de joueurs qui est là. Après ce qu’il vient de faire, quand on sait qu’il faut mettre l’équipe de France au-dessus de tout, on ne peut pas dire que cela soit son cas, » a-t-il conclu, d’un ton sentencieux.