HAUSSE DU PRIX DU CIMENT : L’Etat menace les cimentiers de sanctions si…

0
20

Le ministère du Commerce du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME vient d’ordonner aux trois cimenteries du Sénégal, Dangote, Ciments du Sahel et Sococim, de mettre un terme à la hausse de 5000 francs Cfa sur la tonne de ciment.

Le directeur du Commerce de l’intérieur, Ousmane Mbaye, en a fait l’annonce sur la Rfm. « L’État a pris la décision d’annuler la hausse de 5000 francs Cfa sur la tonne de ciment, jugeant cette augmentation anormale », informe Mbaye. Qui souligne que cette hausse a été décidée de façon unilatérale sans que l’autorité en soit informée.

Les trois cimenteries ont 24 heures pour retourner aux prix initiaux. « À défaut, nous allons appliquer la loi dans toute sa rigueur », prévient le directeur du Commerce de l’intérieur.

Après l’annonce de la hausse du prix du ciment, le ministre du Commerce, Alioune Sarr, avait annoncé l’ouverture d’une enquête visant à établir le bien-fondé ou non de cette augmentation.