Le Japon octroie 137 milliards CFA au Sénégal pour  dessaler l’eau de mer

Le ministre sénégalais de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, et l’ambassadeur du Japon, Shigeru Omori, ont procédé mercredi soir à Dakar, à la signature d’échanges de notes dont l’un porte sur le financement de 137 milliards f cfa pour la construction d’une usine de dessalement de l’eau de la mer aux Mamelles, à Dakar.

0
22

« Le gouvernement japonais va financer sous forme de prêt le projet de construction de l’usine de dessalement d’eau de mer des Mamelles pour un montant de 27, 463 milliards de yens soit environ 137 milliards de f cfa », a affirmé Amadou Bâ.

S’exprimant au cours de la cérémonie de signature des échanges de notes, le ministre sénégalais de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba a précisé que le début des travaux de ce projet est prévu en 2019.

L’autre échange de notes porte sur le projet de construction de quais de pêche améliorés dans le département de Mbour.

Ce projet de quais de pêche améliorés financé à hauteur 6 635 000 000) de f cfa par le Japon « a pour objectif d’assurer la distribution stable de produits halieutiques à haute valeur ajoutée issus de la pêche artisanale et destinés à l’exportation », selon Amadou Ba.

Pour l’ambassadeur du Japon au Sénégal, Shigeru Omori, « le quai de pêche facilitera la vente de produits fraîchement pêchés, et permettra de diminuer les pertes dans le processus de distribution après capture, afin que les populations bénéficient rapidement des retombées positives du projet ».

Le gouvernement nippon intervient au Sénégal depuis 1974 à travers l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica, sigle anglais) dans des domaines tels que l’éducation et la formation professionnelle

apanews

PARTAGER