Marseille : un huitième corps, celui d’une femme, découvert sous les décombres des immeubles effondrés

Quatre jours après l'effondrement de deux immeubles vétustes du centre-ville de Marseille, un huitième corps a été retrouvé dans les décombres, a annoncé vendredi le procureur.

Le bilan s’alourdit une nouvelle fois. Un huitième corps, celui d’une femme, a été retrouvé dans les décombres des deux immeubles qui se sont effondrés lundi à Marseille, a annoncé, vendredi 9 novembre, le procureur de la ville, Xavier Tarabeux.

Les corps de cinq hommes et deux femmes avaient déjà été retrouvés depuis l’effondrement spontané, lundi, de ces deux immeubles vétustes. Les autorités recherchaient a priori huit personnes ensevelies.

Soixante-cinq sauveteurs continuent de déblayer le tas de gravats de la rue d’Aubagne, dans le quartier populaire de Noailles, en plein centre-ville, a expliqué à l’AFP un porte-parole des marins-pompiers. Au total, « 690 m3 de gravats ont été enlevés, sur 1 500 m3 programmés », soit un peu moins de la moitié, a-t-il précisé.

Jean-Claude Gaudin se défend

Mis en cause par ses opposants et par des habitants du quartier de Noailles, miné par l’habitat insalubre et vétuste, le maire LR de Marseille Jean-Claude Gaudin s’est une nouvelle fois défendu vendredi matin, sur Europe 1.

« Ce qui me contrarie, c’est de sembler dire que nous n’aurions pas fait l’effort nécessaire sur cette politique d’éradication de l’habitat indigne. Je l’ai commencée il y a longtemps », a déclaré celui qui est maire de Marseille depuis 23 ans, tout en déplorant la lenteur des procédures pour intervenir sur des propriétés privées.

« Alors aujourd’hui, devant un pareil drame, il faut un bouc-émissaire. Naturellement, un maire dans une ville est toujours responsable de tout. Je n’échappe pas à cela », a-t-il ajouté.