PARQUET SPECIAL CREI: « Karim Wade retourna en prison s’il revient au Sénégal »

Son retour au pays annoncé, Karim Wade risque d’atterrir en prison, en exécution de la contrainte par corps décidée par la Cour de répression de l’enrichissement illicite  (Crei).

La décision est du Parquet spécial près de la Crei qui a transmis à la Direction de la  Police de l’Air et des Frontières (Dpaf) un ordre de conduite à la Maison d’arrêt la plus proche, le visant.

Ses coïnculpés Mamadou Pouye, Bibo Bourgi, Vieux Aïdara, Evelyne Delatre et Mballo Thiam sont également visés par cette mesure.

Selon le journal « Libération » qui donne l’information, le  parquet spécial de la Cour de répression de l’enrichissement illicite  (Crei) avait commis un huissier pour exécuter l’arrêt qu’il a rendu dans le cadre de l’affaire des biens mal acquis. Cette juridiction avait fixé la contrainte par corps au maximum.

Le fils de l’ancien président avait été condamné en mars 2015 à une peine de six ans de prison ferme, et d’une amende de 138 milliards de francs CFA. Même s’il avait bénéficié d’une grâce présidentielle pour la peine de prison, il devra payer au Trésor public l’amende qui lui a été infligée sous peine de retourner en prison suivant les dispositions du code de procédure pénale (Cpp) sénégalais, relativement à la contrainte par corps.

IGFM