Queen Biz décroche un contrat de 300 millions en Chine, grâce à ses pubs provocatrices sur facebook

On connaissait jusqu'ici la rançon de la gloire. Queen Biz vient d'inventer la rançon du sarcasme ou même de la haine. En effet, la chanteuse a décroché, d'après le journal "Les Echos" un juteux contrat de mannequinat de 300 millions avec une agence basée à Shangai (Chine). Et cela grâce à son teint noir, mais surtout à son influence sur les Réseaux sociaux.

La chanteuse sénégalaise qui ne laisse jamais indifférents ses 995 318 abonnés sur Facebook, a su jouer la carte de la provocation, pour ameuter ses détracteurs, avec des publications qui frisent souvent l’indécence et l’obscène. De l’opium servi à ses détracteurs qui n’attendent qu’une nouvelle publication pour venir dans les commentaires déverser leurs tonnes de sarcasmes et d’injures.

Plus on l’insultait sur le réseau social, plus Queen Biz attirait des abonnés, dont la plupart venaient sur sa page pour passer du temps ou se divertir en lisant les commentaires. Résultat, une grosse affluence qui lui a permis de décrocher ce contrat avec cette agence, si l’on en croit à nos confrères.

Lesquels rapportent que la chanteuse séjourne actuellement à Shanghai pour discuter des clauses du contrat. Quel gros coup de poker réussi, si jamais l’information de ce contrat est véridique…