Real -Bayern : Après avoir souffert, les Merengue sont en finale de la ligue des champions .. Revivez le live du match

Malmené par le Bayern Munich durant la majeure partie d’une rencontre de très haut niveau, le Real Madrid a résisté et profité d’une bonne dose de réussite pour dérocher sa qualification en finale de la Ligue des Champions. Karim Benzema a inscrit un doublé.

Le debrief

Avant de pénétrer sur la pelouse de Santiago Bernabeu, le Bayern Munich avait le choix mardi soir. Retenir que le Real Madrid n’avait concédé que deux défaites sur ses 41 derniers matchs à domicile en Ligue des Champions, ou se remémorer la victoire de la Juventus en terre madrilène (1-3) il y a moins d’un mois. Visiblement, la formation allemande avait opté pour la seconde solution. Elle ne s’est, en fait, pas laissée le temps de réfléchir puisque après seulement trois minutes de jeu, Kimmich avait déjà ouvert le score dans une entame de match semblable à celle de la demi-finale aller. Pris sur es côtés en début de rencontres, les hommes de Zidane l’ont aussi été dans l’axe au fil des minutes, grâce notamment à la superbe qualité de passe de Thiago Alcantara, qui n’a eu aucun mal à casser les lignes, et à un pressing efficace.

Mais le Real n’est jamais aussi redoutable que lorsqu’il semble dominé et acculé et a répondu sur quelques contres tranchants et un jeu vertical toujours aussi bien maîtrisé. Paradoxalement, c’est à l’issue d’une longue phase de conservation – la seule du premier acte pour la formation espagnole – que Benzema a repris de la tête un centre de Marcelo pour égaliser rapidement après l’ouverture du score (11eme). Seul ombre au tableau dans cette première période très plaisante, cette main de Marcelo dans la surface qui aurait certainement dû être sanctionnée d’un penalty.

Et d’un penalty presque obtenu, le Bayern est passé à une cruelle désillusion quand Ulreich s’est troué de manière inexplicable pour permettre à Benzema, qui n’en demandait pas tant, d’inscrire un doublé dès la reprise (46eme). Quelques minutes et une nouvelle intervention très litigieuse de Ramos Sur Lewandowski plus tard, Ronaldo a fait preuve d’une imprécision rare à bout portant et laissé la formation allemande en vie (54eme). James Rodriguez ne s’est ensuite pas fait prier pour reprendre un centre de Süle en deux temps et remettre les deux équipes à égalité (63eme), offrant à Santiago Bernabeu une fin de match de folie.

Une dernière demi-heure qui a été la copie conforme du match aller. Les Munichois ont multiplié les occasions et aurait pu faire basculer la rencontre à plusieurs reprises, notamment sur une demi-volée de Tolisso (74eme). Mais Navas a repoussé les assauts bavarois et le Real est une nouvelle fois passé par un trou de souris en tremblant presque autant que contre la Juventus Turin au tour précédent. Un scénario extrêmement frustrant pour le Bayern, qui pourra nourrir de nombreux regrets. Une sorte d’habitude pour la formation de Zidane, insolente de réussite mais aussi de gestion des temps faibles, et qui paraît intouchable…


Le film du match

3eme minute (0-1)
Sur un centre de Müller depuis la droite, Ramos rate son dégagement et Tolisso remet involontairement en retrait pour Kimmich, qui ajuste Navas à bout portant et ouvre le score.

11eme minute (1-1)
Après un long moment de conservation, Marcelo est décalé côté gauche et adresse un centre au second poteau pour Benzema, qui ajuste une tête et égalise.

28eme minute 
Après une sortie de balle très rapide, Marcelo est encore décalé sur son côté gauche par Ronaldo et tarde à centrer, malgré une forte présence madrilène dans la surface. Sa passe est renvoyée de justesse en corner.

33eme minute 
Après une percée plein axe, Hummels trouve Lewandowski dans la surface. Le Polonais manque son face à face avec Navas mais le ballon revient sur la tête de Müller, qui remet dans l’axe. Arrivé à pleine vitesse, James Rodriguez manque ensuite le but ouvert en tirant au-dessus. Quelle double occasion !

39eme minute 
Lancé à droite, Ronaldo rentre dans l’axe et frappe du gauche au premier poteau. Ulreich est attentif et se couche pour repousser en corner.

46eme minute (2-1)
Tolisso adresse une passe moyenne à Ulreich en retrait. Le portier allemand se couche dans un premier temps, comme pour prendre le ballon à la main, puis change d’avis et tente de tacler le ballon. En résulte une énorme erreur qui permet à Benzema, au pressing, de pousser le ballon dans le but vide.

51eme minute 
Alaba percute côté gauche et rentre sur son pied droit pour décrocher une frappe puissante. Navas se détend sur la droite et repousse d’une main en corner.

54eme minute 
Alors que la défense bavaroise tarde à se replacer, Marcelo adresse un centre au second poteau à destination de Ronaldo. Totalement seul et idéalement placé, le Portugais rate sa reprise et ne trouve pas le cadre.

60eme minute 
Après une belle frappe de Hummels, le ballon revient dans les pieds de Ribéry qui trouve Süle en retrait. La frappe du gauche du défenseur allemand est repoussée de justesse par un tacle de Ramos.

63eme minute (2-2)
Sur un superbe centre de Süle, James Rodriguez voit sa première volée être contrée par Varane. Mais le Colombien a suivi et reprend une deuxième fois du droit pour glisser le ballon du droit dans le but de Navas

74eme minute 
Après un centre, Tolisso hérite du ballon au milieu d’une forêt de jambes et parvient à placer une demi-volée en pivot, que Navas repousse d’une très belle parade.


Tops et flops

Top
TOP 3
Karim BENZEMA est sorti sous les applaudissements d’un public qui le sifflait il y a peu. De quoi savourer jusqu’au bout une soirée très réussie pour l’attaquant français. L’ancien Lyonnais a été ultra présent dans le jeu de son équipe, comme très souvent, mais a surtout inscrit un doublé qui compte autant qu’il va lui faire du bien. Un match plein malgré la large possession bavaroise.

De l’autre côté du terrain, Keylor NAVAS a lui aussi brillé en multipliant les arrêts. Impeccable sur sa ligne, le portier madrilène a été très propre à chaque fois qu’il a été sollicité. Le Costaricien a aussi su jaillir sur des ballons très chauds en fin de rencontre. De quoi éteindre de très nombreux incendies dans sa défense.

A l’image de Hummels, Niklas SULE s’est comporté tel un véritable patron dans la charnière bavaroise. Le défenseur allemand a été costaud dans les duels, malin dans son placement, et même présent offensivement, jusqu’à centrer sur le but égalisateur de James Rodriguez.

Flop
FLOP 3
Sven ULREICH n’a pas été énormément sollicité mardi soir. Mais son énorme erreur, assez incompréhensible pour un gardien de ce niveau, a coûté très cher à son équipe malgré l’égalisation de James Rodriguez qui n’a pas traîné.

Comme au match aller, Robert LEWANDOWSKI a trop peu pesé sur les débats pour le niveau qui est censé être le sien. Régulièrement trop loin des actions, le Polonais ne s’est créé qu’une seule occasion, et a raté son face à face avec Navas. Pas de quoi faire taire les critiques à son égard…

Positionné arrière droit en l’absence de Carvajal, Lucas VAZQUEZ n’a pas vraiment convaincu dans son couloir droit. L’Espagnol a souvent été dépassé par l’activité du duo Alaba-Ribéry.

Monsieur l’arbitre au rapport

Monsieur Cakir aurait pu (dû) accorder un penalty au Bayern Munich juste avant la mi-temps, comme il aurait pu (dû) en accordé un autre juste après la pause. Mais ni la main de Marcelo, ni l’intervention très limite de Sergio Ramos n’ont été sanctionnées. Pour le reste, la rencontre s’est déroulée dans un bon esprit et ne lui a pas demandé un immense travail.


La feuille de match

Ligue des Champions (Demi-finale retour) / REAL MADRID – BAYERN MUNICH : 2-2

Santiago Bernabeu (80 000 spectateurs environ)
Temps sec – Pelouse en bon état
Arbitre: C.Cakir (4)

Buts: Benzema (11eme, 46eme) pour le Real Madrid, Kimmich (3eme), J.Rodriguez (63eme) pour le Bayern Munich

Avertissements : Modric (62eme), L.Vazquez (66eme), Varane (88eme), Casemiro (89eme)pour le Real Madrid

Expulsion : Aucune

 

Real Madrid
Real Madrid
K.Navas (7) – Vazquez (4), Varane (6), S.Ramos (cap) (6), Marcelo (5) – Kroos (5), Modric (6), Kovacic (5) puis Casemiro (72eme), Asensio (5) puis Nacho (87eme)- Benzema (7) puis Bale (72eme), C.Ronaldo (4)

N’ont pas participé : Casilla (g), Ceballos, Mayoral, T.Hernandez
Entraîneur : Z.Zidane

 

Bayern Munich
Bayern Munich
Ulreich (3) – Kimmich (6), Hummels (7), Süle (7), Alaba (6) – Tolisso (6) puis Wagner (74eme), T.Alcantara (6) – Müller (5), J.Rodriguez (6) puis J.Martinez (84eme), Ribéry (6)- Lewandowski (4)

N’ont pas participé : Starke (g), Rafinha, Rudy, Dorsch, Mai
Entraîneur : J.Heynckes

 

Copyright -Media365