Le PASTEF aux propos de Doudou Kâ : Sonko dénonce « un régime de pilleurs arrogants… »

Suite aux déclarations à Ziguinchor dans lesquelles Ousmane Sonko a été traité de ‘’ Terroriste Politique ’’, nous avons jugé opportun de lui répondre.

0
53

Le terrorisme est l’action de faire influencer un gouvernement ou un peuple par la terreur. Ces mots ont bien choisi en parlant de terrorisme politique, car ce régime a peur. Leurs craintes sont légitimes car ils ont en face d’eux, un homme qui a décidé de rompre ce système qui depuis nos indépendances, maintient notre pays sous l’eau en spoliant nos ressources.

Un patriote qui ne cesse de dénoncer ce régime qui laisse gangrener le laxisme, la corruption, la fainéantise. Un patriote qui ne cesse de dénoncer ce régime de ne pas avoir assez encouragé le sens du travail, du mérite et du devoir bien accompli, d’avoir promu des prédateurs qui n’ont pensé qu’à se remplir les poches au lieu de penser au bien-être du peuple sénégalais : Des pilleurs sans vergogne qui n’ont d’égal que leur arrogance et leur grossièreté.

Un patriote qui ne cesse de dénoncer ce régime qui fait l’apologie de la transhumance sans aucune honte.

Des milliers de jeunes n’ont plus aucun espoir pour leur avenir dans ce pays et bravent tous les périples pour rejoindre l’Occident, en mettant leurs propres vies en danger: l’exemple des Sénégalais de Lybie est encore frais dans nos têtes.

Si aujourd’hui, dénoncer et exposer la réalité des magouilles qui se trament aux plus hautes sphères de l’Etat pour vouloir défendre son peuple fait d’Ousmane Sonko un terroriste, et bien, nous l’acceptons volontiers.

Si vouloir défendre sa patrie face aux prédateurs étrangers auxquels ce pays est en train d’être vendu, fait de d’Ousmane Sonko un terroriste, nous l’acceptions volontiers.

Si vouloir changer notre politique économique en brisant cette position de perpétuel quémandeur devant les Occidentaux au lieu de nationaliser nos ressources et d’en tirer un plus grand avantage que l’aide internationale, fait d’Ousmane Sonko un terroriste, nous l’acceptons encore plus volontiers.

Messieurs, depuis le début des révélations d’Ousmane Sonko dont notamment la sortie de son livre de 286 pages concernant les magouilles sur la vente de notre pétrole et de notre gaz ou l’affaire des 10 millions proposés aux députés, vos collègues apéristes ainsi que Franck Timis ont maintes fois menacé de le traduire en justice. On attend toujours cette plainte pour pouvoir mieux déballer aux yeux du peuple, ce qui se passe sous nos yeux.

Le goût du pouvoir est enivrant et sa perte imminente vous plonge dans un état de terreur indescriptible. Malheureusement pour vous, il est impossible d’arrêter la mer avec ses bras, aujourd’hui le peuple sénégalais a soif d’une véritable rupture.

Le peuple est souverain, le peuple est patriote et le pouvoir lui revient.

Vive le Pastef, vive le Senegal, Vive le Changement 

PARTAGER