Retard des bourses : ECOBANK contre attaque ?

Depuis l'éclatement de la crise des bourses des étudiants, Ecobank est désignée comme un des responsables de la situation. Le ministère de l’Enseignement supérieur a d’ailleurs distribué aux médias des documents dans lesquels, il montre que deux chèques d’un montant total de 5 milliards de francs Cfa ont été envoyés à l’institution bancaire le 2 mai pour le paiement des bourses. Ce qui laisse entendre que si les étudiants ne sont pas passés à la caisse à temps, c’est à cause de la banque.

Faux, semble répondre Ecobank qui, selon Voxpopuli, ferait circuler sa réplique par SMS.

Seneweb n’a pas, pour l’instant, la confirmation que le message est bien celui d’Ecobank.

«L’État nous doit plus de 26 milliards de francs Cfa dont 18 milliards échus, informe la banque, d’après Voxpopuli. (Laquelle) réclamait une partie de ce montant avant de commencer à payer. C’est d’ailleurs pour satisfaire cette requête que la direction des bourses a émis, le 4 mai, un chèque de 1 milliard au profit d’Ecobank en guise de début d’apurement de la dette de l’État. Mais le chèque n’a été validé que le 11 mai par le Trésor public et déposé à cette date à Ecobank.»

La banque de poursuivre : «En somme, c’est la difficulté de trésorerie de l’État, visible à travers les arriérés dus à Ecobank et le retard dans la validation du chèque de 1 milliard qui est (sic) la cause du retard de paiement des bourses de ce mois d’avril 2018.»