#SenCaféActu du 27 juin 2018: les 7 points de l’actualité au Sénégal

A la Une du Sénégal : Une société construit une gendarmerie à Diogo et révolte les populations, Médicaments cancérigènes: Abdoulaye Diouf Sarr se fâche, Bac 2018: Le téléphone interdit dans les centres d’examen

1-Poste de gendarmerie financé par une entreprise qui exploite le Zircon : Le poste de gendarmerie de Diogo est construit et offert par la Grande Côte Opération SA (GCO SA), la société exploitante du zircon dans la localité. GCO est dirigée par le français Eramet et la société hollandaise Mineral Deposits Limited (MDL). Elle exploite le sable titanifère contenant du zircon, de l’ilménite et du leucoxène. Selon les populations, la gendarmerie « couvre » souvent le diktat de GCO. Elle mate et arrête aussi les récalcitrants et sert de « vigile » aux usines.

2-Bac 2018 : le téléphone portable interdit dans tous les centres d’examen du Sénégal. Pour éviter les fraudes, les autorités ont interdit aux candidats du bac d’amener leurs téléphones portables dans les centres d’examen

3-Luc Nicolai devant la Cour Suprême : L’affaire du Lamentin Beach qui avait valu au promoteur une condamnation en appel de 3 ans fermes et 500 millions d’amende à payer à l’hôtel Lamentin, connait un rebondissement. Elle va être jugée par la Cour Suprême en présence de tous les présidents de chambre de la Cour

4-Affaire des 29 milliards du Prodac : les jeunes du parti Rewmi d’Idrissa Seck ont déposé des plaintes contre le ministre Mame Mbaye Niang à l’Ofnac , les jeunes de l’APR partisans du ministre répliquent et chargent les partisans du Rewmi en déposant une plainte contre eux

5-Promesse du ministre de l’Intérieur lors du décès de bébé Fallou Diop à Rufisque: le commissariat de police promis aux populations des quartiers insulaires de Rufisque va être construit finalement à partir de juillet

6-Le ministre de la santé Abdoulaye Diouf Sarr très fâché contre le professeur Gbodoussou qui avait annoncé qu’il y a 400 médicaments cancérigènes qui circulent au Sénégal. Le ministre a fortement démenti ces accusations jugées dangereuses

7-La drogue est entrain de décimer les jeunes sénégalais: le constat fait par le ministère de l’Intérieur et l’Onudc fait froid dans le dos, les jeunes sont happés dans le cycle infernal de la drogue.