Sénégal : Le problème / La solution

0
46

Le problème du Sénégal

Depuis cinq ans, les Sénégalais sont en train de vivre les périodes parmi les plus difficiles de l’histoire récente de notre pays.
En effet, le régime actuel et son chef, dont le seul objectif est de régner à tout prix, ont plongé le Sénégal dans une situation catastrophique. Le bilan ne résiste pas à l’analyse :
Un pays plongé dans l’insécurité (prises d’otages, agressions, enfants tués sans suite…).
Une démocratie affaissée (tous les pouvoirs entre les mains d’un seul homme, une justice manipulée, les populations bâillonnées…).

Une économie en décadence : une dette exponentielle qui risque de consommer les ressources pétrolières et gazières avant même leur production. Une très mauvaise campagne agricole, la plus mauvaise depuis des décennies et qui atteste de l’état des finances du Sénégal (menace de banqueroute).
Une paupérisation galopante : Même les bourses familiales ne sont pas payées depuis des trimestres.

Une patrimonialisation de l’Etat avec le clan FayeSall.
Un système d’enseignement en lambeaux.
Un système de gestion basé sur la force, la tromperie et le wakhwakhete.
Les Sénégalais sont fatigués. Ils ont besoin d’un homme compétent, généreux, respectueux de sa parole et qui a la volonté d’atténuer leurs souffrances.

Idy la solution

On se souvient encore du passage du président Idrissa Seck dans le gouvernement du Sénégal entre les années 2000 et 2004. Le Sénégal a connu en ces temps les périodes les plus stables, les plus fastes, où les Sénégalais enthousiasmés se mettaient tous au travail.
Armé de cette expérience d’homme d’Etat, le président Idrissa Seck, entouré de Sénégalais qui ont foi en leur pays, a tracé la voie pour éradiquer les souffrances des Séné­galais et améliorer leur qualité de vie.

La vision du président Idrissa Seck : Inaugurer l’ère d’une gestion juste, efficace et ambitieuse.

Tout est là : Distribuer les rôles sur la base du mérite, avec obligation de résultats et aller encore plus loin et toujours plus loin pour l’amélioration de la qualité de vie des Sénégalais.
Sans rentrer dans les détails du programme du président Idrissa Seck, nous pouvons évoquer quelques points qui dénotent toute sa volonté à tirer notre pays vers le développement.

Sur le plan des institutions : président de la République, le président Idrissa Seck rend à la justice son indépendance. Il ne présidera pas le Haut conseil de la magistrature. Il ne présidera pas son parti politique, mais se mettra à la disposition de l’ensemble des Sénégalais.

Sur l’enseignement et l’éducation : président de la Répu­blique, le président Idrissa Seck mettra en place un Conseil supérieur de l’éducation, satisfera totalement les revendications des enseignants avec amélioration des conditions salariales dès sa prise de fonction en avril 2019, car pour lui, il est inacceptable que quiconque soit mieux traité qu’un enseignant.
Sur le plan de l’énergie : président de la République, le président Idrissa Seck ambitionne de voir avant la fin de son deuxième mandat tous les Sénégalais, jusqu’à ceux vivant dans les coins les plus reculés, donc que tous les Sénégalais aient accès à l’électricité.
La sécurité, l’économie, la diplomatie occupent dans ce programme une place de choix qui se résume par :

  • Une amélioration des conditions d’existence et de travail de nos Forces de l’ordre.
  • Un développement tiré à partir de la base avec une plus forte autonomie des collectivités territoriales.
  • Des rapports de bon voisinage fondés sur le respect avec nos voisins immédiats et une coopération gagnant-gagnant avec l’Occident.

Comme nous nous en rendons compte, le problème du Sénégal reste ce régime et son chef. Chaque Sénégalais a le devoir de se dresser pour sauver nos enfants et nos petits-enfants des menaces qu’ils représentent.

Président de la République, le président Idrissa Seck nous apporte le vrai changement, cette alternance profonde qu’attendent encore les Sénégalais.
Pour un Sénégal de développement, nous votons Idy.
Vive le Sénégal !

Oumar Ngalla CISS – Responsable Rewmi

PARTAGER