Serigne Moustapha Lakram : Le Khalife m’a chargé de préciser : ‘Il n’a jamais été dans mes intentions de cibler Idrissa Seck… le pardon est la seule sanction face à des excuses ‘

0
62

En disant que  » le prophète Mouhamed Psl avait déjà produit des enseignements clairs et complets  » non sans oublier de marteler que  » nul ne peut être mouride sans préalablement être un musulman  », le Khalife, par le biais de son porte-parole Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre, a voulu donner un message précis dans un but bien précis:   » tempérer les ardeurs et raffermir les relations entre musulmans de ce pays  ».

Logiquement, la presse Sénégalaise, au vu des derniers développements nés de la sortie d’Idrissa Seck épilogant sur la centralité de la Mecque dans l’islam, a déduit que le patriarche de Darou Minane s’adressait à l’ancien Premier ministre , le rectifiant sans le citer nommément.  Ce jeudi, tard dans la nuit et loin  des caméras de la presse classique, une précision supplémentaire a été apportée par Serigne Moustapha Abdou Lakram Mbacké.

Dans son discours, Serigne Moustapha Abdou Lakram se chargera d’abord de faire quelques précisions d’usage.  » Je parle au nom du Khalife Général des Mourides, Serigne Mountakha Mbacké. Vous avez entendu hier Serigne Bassirou Mbacké Abdou Khadre tenir un discours devant Serigne Mountakha, lui-même, et devant Sérigne Moussa Bassirou Nawél en réaction à des évènements qui se sont déroulés la veille.  Je n’ai pas besoin de revenir sur ce discours dit pour et au nom du Khalife. Un discours qu’il avait  effectivement recommandé et fidèlement restitué. Ce discours a , toutefois,, semblé créer quelques incompréhensions dans ce pays. Je suis venu juste donner les raisons qui avaient amené le Khalife Général à parler  ».

Visiblement très regardant dans le choix des mots, Serigne Moustapha Mbacké Abdou Lakram ne sera guère long.  » Le Khalife me recommande de  signaler qu’il voulait juste dire sa volonté de ne pas outrepasser les recommandations de Dieu  de son prophète Mouhamed Psl et de leur Serviteur Serigne Touba.  Il a juste voulu appeler au calme et à la sérénité , appeler au redressement des comportements et au pardon réciproque entre musulmans. Il tient à dire qu’il n’a jamais été dans ses intentions d’exclure qui que ce soit de la voie mouride ou de dire que tel ou tel est un musulman, un mouride ou ne l’est pas du tout.  Cheikh Bassirou s’était juste limité à dire  qu’avant d’être mouride, il faut d’abord être un musulman. Le Khalife rappelle qu’il est le premier à devoir répondre de ce postulat. Par conséquent, c’est une responsabilité  personnelle pour chacun d’entre nous de s’engager ou non dans le Mouridisme. Ceci étant dit, jamais il n’a été dans ses intentions de viser Idrissa Seck intuiti personae ou un autre d’ailleurs ». Une précision de taille qui semble être, cette fois-ci,  l’élément central de la  nouvelle déclaration.

Serigne Mountakha Mbacké de décliner sa feuille de route, selon Serigne Moustapha Mbacké Abdou Lakram.

 » Le Khalife rappelle qu’il ne fait point de politique et qu’il n’en fait faire à personne. Il est enclin à prendre soin de l’héritage de Serigne Touba. Il ne demandera jamais aux disciples d’avoir des comportements qui froissent les enseignements de Cheikh Ahmadou Bamba  ». S’adressant à nouveau aux talibés mourides, il leur recommandera de pardonner et de ne répondre à aucune provocation, d’où qu’elle vienne

 » Ne répondez à aucune provocation et pardonnez lorsque vous êtes attaqués. Quand quelqu’un faute et qu’il présente ses excuses, la seule chose à faire c’est de lui accorder le pardon  ».