Sorties répétées depuis le Qatar : Macky Sall confisque les deux maisons de Karim Wade

Le président de la République n’apprécie pas le sorties de Karim Wade. Depuis son exil doré à Doha, au Qatar, ce dernier continue de clamer haut et fort sa volonté de se présenter à la présidentielle de 2019. L’ancien « ministre du ciel et de la terre » s’est même déplacé jusqu’au Koweit pour s’enregistrer sur les listes électorales. Une situation ubuesque qui agace fortement Macky Sall.

0
83

Selon La lettre du continent, le président de la République a ordonné à l’agent judiciaire de l’État de confisquer les biens de Karim Wade, et notamment les deux maisons du fils de Abdoulaye Wade situées à Point E et dans le quartier Rue 10. Macky Sall a aussi relancé la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), juridiction qui fait l’objet de nombreux critiques de la part de l’opposition et de la société civile.

C’est que Karim Wade est déterminé et affiche une volonté farouche d’en découdre avec le chef de l’État en février prochain. Il a mandaté les caciques du PDS, qui organisent des meetings politiques dans plusieurs localités du pays. Oumar Sarr a mené une tournée dans le Nord du pays, El Hadji Amadou Sall s’est déplacé dans le Sud du Sénégal pour prêcher en faveur de Karim Wade

Chape de plomb. Un retour de Karim Wade au Sénégal pourrait même lui valoir un nouveau séjour carcéral à la maison d’arrêt de Rebeuss, note nos confrères de la Lettre du continent dans leur édition de ce mercredi.

 

Source : Lettre du Continent

PARTAGER