Trump Menace la Russie : «Tiens-toi prête, les missiles arrivent»

Dans un tweet matinal, le président américain a averti mercredi la Russie de frappes imminentes contre la Syrie, ajoutant que les relations entre les deux pays étaient «pires aujourd'hui qu'elles ne l'ont jamais été, y compris pendant la Guerre froide».

0
65
FILE PHOTO: U.S. President Donald Trump and Russia's President Vladimir Putin talk during the family photo session at the APEC Summit in Danang, Vietnam, November 11, 2017. REUTERS/Jorge Silva/File Photo - RC1D8786B060

«Tiens-toi prête, Russie, car ils arrivent, beaux, nouveaux et ‘intelligents!’ Vous ne devriez pas vous associer à un Animal qui Tue avec du Gaz, qui tue son peuple et aime cela». Le président américain Donald Trump a ainsi menacé directement la Russie – alliée de Bachar el-Assad – sur son compte Twitter en lui annonçant que les missiles en direction de la Syrie arrivaient.

Il a renchéri dans un second tweet en affirmant que les relations avec la Russie étaient pires que durant la Guerre froide. «Notre relation avec la Russie est pire aujourd’hui qu’elle ne l’a jamais été, y compris pendant la Guerre froide. Il n’y a pas de raison à cela. La Russie a besoin qu’on l’aide sur son économie, ce qui devrait être très facile à faire, et nous avons besoin que toutes les nations travaillent ensemble. Arrêtons la course aux armements?», a tweeté le président Trump.

Cette nouvelle menace de Trump laisse présager une attaque imminente des États-Unis sur la Syrie, en réaction à l’attaque chimique présumée du régime syrien à Douma. Donald Trump avait déjà promis lundi qu’il prendrait «une décision majeure dans les prochaines 24 à 48 heures» concernant la réponse à adopter concernant la dernière attaque chimique en Syrie.

Moscou insinue que Washington veut «effacer les traces de provocations»

Mardi soir au Conseil de sécurité de l’ONU réuni en urgence, Moscou a posé son veto à la résolution américaine prévoyant de créer un mécanisme d’enquête sur le recours aux armes chimiques. «En cas de frappe américaine(…), les missiles seront abattus et même les sources d’où proviennent ces missiles seront prises pour cibles», avait déclaré le même jour l’ambassadeur russe au Liban, Alexander Zassipkine, interrogé sur la chaîne de télévision du Hezbollah Al Manar.

«Les missiles intelligents doivent voler en direction des terroristes et non pas en direction du gouvernement légitime, qui lutte depuis plusieurs années contre le terrorisme international sur son territoire», a réagi ce mercredi sur Facebook la porte-parole de la diplomatie russe, Maria Zakharova. «L’idée serait-elle d’effacer rapidement les traces de provocations par des frappes de missiles intelligents, et les inspecteurs n’auront plus rien à trouver en termes de preuves», s’est interrogée la porte-parole.

La Syrie n’a pas tardé à réagir, accusant les États-Unis de soutenir le terrorisme. Elle a qualifié ces menaces comme une «escalade dangereuse» , selon l’agence officielle Sana.

PARTAGER