URGENT – Une présumée jihadiste libyenne arrêtée à l’AIBD De Diass

Une jihadiste présumée est interrogée sous le régime de la garde à vue à la Division des investigations criminelles (DIC) qui a reçu le « colis » de la Police de l’Air et des Frontières. Proche du réseau de « Abu Hamza », A.S., qui revient des bastions de l’Etat islamique, elle était mariée à un combattant tué en Libye.

0
27

Libération révèle que la dénommée A.S. a été cueillie lorsqu’elle revenait fraîchement de la Lybie où elle était avec son mari. D’après les éléments par les enquêteurs, son mari est mort au front.

De plus, la femme, présumée terroriste, est liée au réseau « Abu Hamza », ce sénégalais qui, courant 2015, avait publié un message sur Facebook pour menacer le Sénégal et son Président Macky Sall avec à l’appui de ces écrits des photos de compatriotes qui seraient morts dans les bastions de l’Etat islamique en Libye.

Plus tard, les enquêtes permettront de mettre la main sur Makhtar Diokhané et Cie, ceux-là qui étaient en contact avec ce dangereux personnage proche de Moustapha Diop dit Abdou Hatem, déclaré mort en Libye.

Ainsi, A.S. vient à une liste fournie de femmes citées dans le terrorisme : Coumba Niang, Amy Ndiaye, Maimouna Ly, Ndeye Sy K. ont été recensées avant elle.

 

 

PARTAGER