Sénégal : Dakar sans eau pour 5 jours : La SDE et la SONES donnent les raisons (photos)

Les directions générales de la Sones et de la Sde ont effectué une visite de terrain à l’usine des eaux de Keur Momar Sarr pour expliquer les raisons de l’arrêt de la distribution et la pénurie d’eau qui s’en est suivie pour Dakar et ses environs.

Selon Charles Fall (Dg Sones), cet arrêt n’est pas dû à une panne, mais plutôt à des travaux de raccordement de nouvelles installations acquises par l’Etat sur financement de l’AFD (6,5 milliards) pour mieux sécuriser la distribution d’eau. Des dispositions sont prises pour que les populations sevrées d’eau des robinets puissent se ravitailler à partir de la centaine de camions citernes mobilisés par la SDE pour la circonstance. Les travaux vont durer du samedi 12 au mercredi 16 mai 2018.

C’est  à partir d’une étude diagnostique technique commanditée par le gouvernement du Sénégal sur tout le dispositif d’alimentation d’eau de Dakar et environs qui provient principalement du Lac de Guiers, complété par une batterie de forages située sur le littoral nord que ces travaux ont débuté depuis deux ans avec l’acquisition de nouvelles installations et l’exécution de sept programmes par la Sones.

Il va s’agir principalement de mieux sécuriser la distribution en eau de Dakar en changeant le système anti bélier. « Nous avons également remplacé et simplifié le système de protection en éliminant tout ce qui est Y et W comme pièce. Et les trois ballons de 150 m cubes qui servaient à atténuer les effets néfastes de certaines pannes ont été remplacés par six autres d’une capacité de 300 m cubes », renseigne Charles Fall, le directeur général de la Sones.

Ces travaux sont exécutés depuis un an par l’entreprise Sade « qui a l’habitude des travaux complexes ». « Il s’agit aujourd’hui de raccorder une partie des équipements nouveaux qui ont été acquis par l’Etat du Sénégal pour mieux sécuriser l’alimentation en eau de Dakar. Voilà l’objet de cet arrêt programmé suivant un planning technique maîtrisé et les techniciens estiment la durée des travaux à un peu moins de 25 heures voire 30 heures», a expliqué M. Fall face à la presse avant  de préciser qu’après ces travaux, il y’a la mise en service par le remplissage à nouveau des canalisations sur presque 250 km et  la remise en marche de l’usine « suivant un protocole qui peut durer plusieurs heures ».

« Il est bon de préciser que nous perdons à peu près un peu moins de 40% de notre capacité de production. Il ne s’agit nullement d’un manque total d’eau», a indiqué Charles Fall qui a tenu à présenter les excuses de la Sones auprès des usagers de Rufisque, Thiès, une partie de la région de Louga et Dakar et ses environs qui resteront 5 jours sans eau, ceci du fait que sur les 10500 réseaux de distribution de la Sones, plus de la moitié est à Dakar. Ces travaux, qui sont exécutés depuis deux ans, sont initiés par le gouvernement du Sénégal avec un financement de 6,5 milliards de l’Agence française de développement.

Pour que la perte de 40% de la capacité de production de la Sones ne soit pas sentie par les usagers principalement ceux de la capitale Dakar, la Sde a réquisitionné une centaine de camions citernes chargés de la distribution de l’eau dans les quartiers, a assuré Abdoul Bal, le directeur général de la Sde.

Khalil Ibrahima SENE

PARTAGER