A la mode au Sénégal, La chicha est un vrai danger pour le coeur !

C’est la nouvelle tendance chez les ados Dakarois. Les sorties pour tirer la chicha sont à la mode en ces périodes de vacances. Désormais dans les soirées et autres virées des jeunes de la capitale, la chicha est fortement consommée. Les narguilés aromatisés aux fruits, aux bonbons ou à l’alcool attirent de plus en plus de jeunes. Or, une nouvelle étude souligne leur effet néfaste sur la santé cardiovasculaire.

Fumer des cigarettes « classiques » cause toute une série de problèmes de santé graves, mais beaucoup de personnes pensent que les alternatives comme le narguilé soient moins nocives. Les conclusions d’une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’université de Californie, aux Etats-Unis, remettent en cause ces idées. La pratique du narguilé, ou chicha, existe depuis des siècles. Originaire d’Afrique et d’Asie, elle est devenue un phénomène mondial au cours des dernières décennies, en particulier chez les adolescents.

Au Sénégal, les lieux sont pris d’assaut par des groupes de jeunes, filles et garçons, habillés en jean déchiré, basket, body. Ils discutent de tout et de rien. Mais s’ils sont là, c’est bien pour tirer leur coup de chicha, comme ils le disent.

Cependant, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) met en garde les utilisateurs : « Contrairement à l’ancienne tradition et à la croyance populaire, la fumée qui passe par un tuyau d’eau contient de nombreux produits toxiques connus pour causer le cancer du poumon, les maladies cardiaques et d’autres maladies ». Les chercheurs américains confirment ces effets sur la fréquence cardiaque, la tension artérielle et l’élasticité artérielle.

Rigidité artérielle et saveur fruitée

L’étude, publiée par la revue American Journal of Cardiology, porte sur les effets du narguilé chez 48 jeunes adultes en bonne santé et non fumeurs. Les chercheurs ont récolté les données suivantes : la fréquence cardiaque, la pression artérielle périphérique et centrale, une mesure de la rigidité artérielle et un indice d’élargissement de l’aorte. Tous ces éléments représentent des indicateurs de risques d’accident cardio-vasculaire (AVC). Les scientifiques ont également examiné les niveaux de nicotine dans le sang, ainsi que les niveaux de monoxyde de carbone.

Résultat : après seulement 30 minutes de narguilé, le rythme cardiaque des participants a augmenté de 16 battements par minute et leur tension artérielle a augmenté. De plus, les chercheurs ont découvert que la fumée de narguilé augmente aussi la rigidité artérielle à un degré comparable aux dommages causés par la fumée d’une cigarette traditionnelle.

« L’un des principaux problèmes avec le narguilé est le fait que le tabac soit aromatisé avec des arômes de fruits, de bonbons et d’alcool, ce qui en fait le produit du tabac aromatisé le plus populaire parmi les adolescents et jeunes adultes », explique l’auteur principal de ces travaux, Mary Rezk-Hanna, à Medical News Today. « Nos conclusions remettent en question le concept selon lequel la fumée de tabac à saveur de fruits est une alternative plus saine que le tabac de la cigarette. Ce n’est pas le cas. »

santémagazine

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom