Accusé d’avoir mis enceinte une fillette de 17 ans, le Dg de l’ISEG soumis à des tests médicaux

La vérité va bientôt éclater dans l’affaire de mœurs qui implique le Directeur général de l’Iseg accusé par Dieynaba Baldé de l’avoir engrossée et refusé la paternité de l’enfant. Déjà on n’imagine pas que Mamadou Diop soit impliqué dans une affaire de mœurs.

L’expertise Adn, qui ne peut se faire qu’après accouchement de la victime présumée, révèlera si le père de Abiba est en même temps le père biologique de l’enfant que porte la fille Dieynaba Baldé âgée de seulement 17 ans.

L’expertise Adn viendra contredire ou non les accusations de la fille de « Sen Petit Gallé » contre Mamadou Diop. Une étude comparative, portant sur l’ensemble des 15 marqueurs génétiques analysés, sera effectuée.

Mais selon L’Observateur, la Brigade de gendarmerie de Ouakam, en charge du dossier, a envoyé le 28 février dernier, des tests gynécologiques à l’hôpital Philippe Maguilène Senghor à Yoff.

Le service de gynécologie de l’hôpital a été réquisitionné par les pandores pour élucider le détournement de mineur et le viol suivi de grossesse.

Les enquêteurs sont en attente des résultats des analyses médicales pour auditionner les deux parties impliquées dans cette rocambolesque affaire.


FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom