Aéroport JFK New York : Sur ordre du Sénégal, des compatriotes ont été débarqués de l’avion de Delta Airlines avant son départ pour Dakar (Vidéo)

Coronavirus – Situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles même au delà de nos frontières. En effet ce Samedi à l’aéroport JFK de New York, des compatriotes qui étaient aux USA pour un court séjour, ont été débarqués de force de l’avion Delta Airlines (DL 216) sur demande des autorités sénégalaises, ceci avant que l’avion ne soit autorisé à décoller à destination de Dakar.

En effet, l’Etat sénégalais avait annoncé Jeudi 19 Mars, qu’il fermait son espace aérien dès le lendemain 20 Mars à minuit pour lutter contre la propagation du coronavirus. La seule option qui se présentait à ces Sénégalais, surpris par une telle décision qui ne leur laisse que 24 heures, était le prochain vol direct « New-York – Dakar » de Delta Airlines, prévu seulement le 21 Mars. Un vol avec correspondance prendrait plus de temps, et présentait le risque de se voir coincé dans un pays d’escale. La compagnie Delta a donc vendu des billets d’avion, ceci jusqu’à la veille de son départ, à tous ces Sénégalais contraints de rentrer manu militari.
Arrivés à l’aéroport ce samedi, l’enregistrement des passagers a été effectué ainsi que l’embarquement en cours. Mais à leur très grande et désagréable surprise, le personnel de la compagnie est venu annoncer aux passagers que les autorités sénégalaises viennent d’interdire que l’avion rallie le Sénégal, avec des passagers sénégalais à son bord. Le vol DL 216 a donc été autorisé à rallier le Sénégal, mais vide. Une fois à Dakar, sur instruction des autorités américaines, l’avion doit récupérer les ressortissants américains qui étaient de passage au Sénégal et désireux de rentrer. Interrogés, certains parmi les passagers sénégalais laissés en rade à l’aéroport, sans moyen, sans hébergement, sans solution, ont laissé exploser leur colère contre les autorités sénégalaises, qu’ils qualifient « de lâches, de criminelles, … ».
Parmi eux, une jeune Sénégalaise et son bébé de 2 mois à peine, qui a laissé à Dakar ses 2 autres enfants de 2 et 5 ans dit-elle. Elle ne comprend pas que pendant que Trump envoie de force des avions au Sénégal récupérer ses ressortissants, son président à elle, Macky Sall, oblige Delta Airlines à ne ramener aucun Sénégalais malgré le fait qu’ils n’étaient que de passage aux USA pour diverses raisons, les uns et les autres. Elle renseigne que son époux venu de Dakar juste pour 3 jours afin de l’escorter, compte tenu des risques liés au Coronavirus, avait pourtant saisi la veille le Consulat du Sénégal à New York. Mais ils ont vite déchanté devant l’indifférence des responsables rencontrés.



PARTAGER

1 COMMENTAIRE

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom