Affaire Adama Gaye : Le ministre de la Justice recadré

«On ne peut pas se permettre certaines choses», une réponse courte, mais qui en dit long sur la position de Me Assane Dioma Ndiaye sur la déclaration du ministre de la justice garde des sceaux, sur l’affaire dite Adama Gaye.

Le président de la Sénégalaise de défense des droits de l’homme estime que, Me Malick Sall a empiété sur les prérogatives du procureur de la République en déclarant qu’il avait lui-même pris ses responsabilités pour enclencher les poursuites contre le journaliste arrêté pour des publications sur Facebook jugées diffamatoires, injurieuses et offensantes à l’endroit du président de la République.

A voir également : 


FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom