Affaire Carlos GHOSN : « «C’est un coup monté par Nissan» Selon Carole

Interviewée par RTL, Carole Ghosn raconte l’arrestation la semaine dernière de l’ex-patron et en appelle à Emmanuel Macron. Une vidéo de Carlos Ghosn, dans laquelle celui-ci se défend face aux accusations de la justice japonaise, doit être diffusée ce mardi par ses avocats.

La femme du Samouraï déchu de l’automobile prend les armes. Dans une interview accordée à RTL, Carole Ghosn, épouse de l’ancien patron à nouveau emprisonné depuis jeudi à Tokyo, livre sa version des faits, revenant sur les accusations de la justice. Elle en appelle aussi à Emmanuel Macron pour restaurer l’honneur d’un mari qu’elle dit innocent.

J’irai, bien sûr ». Au micro de Marc-Olivier Fogiel, Carole, l’épouse de Carlos Ghosn, assure qu’elle retournera au Japon si la justice souhaite l’entendre dans le cadre des enquêtes qui visent son mari. 

« Mais entre temps, je suis là (en France, ndlr) pour travailler un peu sur ce dossier, pour aider mon mari », confie-t-elle. « Ensuite je retournerai au Japon pour être près de lui. L’idée de le savoir tout seul est vraiment très dure à accepter », poursuit Carole Ghosn, qui a quitté le pays en catimini après la deuxième arrestation de l’ex-PDG de Renault-Nissan, le 4 avril dernier.

Sur RTL, elle raconte les conditions de cette deuxième interpellation qu’elle décrit comme « humiliante ». « À 5h50, ils ont sonné à la porte. Ils ont dit : ‘Vous êtes arrêté de nouveau’. Carlos a pris une douche rapidement », raconte-t-elle. « Ils ont pris Carlos. Il est parti et je n’ai jamais été aussi fière de Carlos. Parce qu’il était digne, il avait la tête haute, il était calme, il m’a embrassée. Et moi j’étais hystérique et je pleurais, alors que lui est parti avec la tête haute« . 

Son récit se poursuit. Les procureurs « sont restés quatre heures avec moi dans l’appartement. Ils ont cherché tous les papiers partout, ils ont confisqué mon passeport et 22 documents ». Une expérience traumatisante selon Carole Ghosn, qui raconte s’être sentie comme « une terroriste » qu’ils devaient « suivre partout ».

Emmanuel Macron appelé à intervenir

Carole Ghosn a lancé un appel à l’aide à Emmanuel Macron. « Qu’il fasse sortir mon mari prison. Déjà, il a fait 111 jours. La France est le grand pays des droits de l’Homme et maintenant, on ne sent pas qu’il y a des droits de l’Homme en France. Je ne veux pas que mon mari soit au-dessus des lois mais qu’il soit jugé de façon équitable », explique-t-elle.

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom