Affaire de la fille de Mame Makhtar Guèye : Et si s’était un complot orchestré par des lobbies ?

Le secrétaire général de l'ONG JAMRA Mame Mactar Gueye revient sur la polémique qui a suivi la "disparition" de sa fille Fatou Binetou Gueye - samarew.com

La disparition et apparition de Fatou Binetou Guéye, fille de Mame Makhtar, continue de faire parler. Selon les premières informations donné par le lieutenant Dioum de la police, la fille a « passé une nuit à l’auberge avec sοn petit ami pour la St-Valentin ». Une thèse refutée par le père de fille de 18 ans. Alors que les enquêteurs avaient décidé de laisser passer le week-end pour lui permettre de retrouver ses idées, l’enquête a repris.

Dans une lettre adressée au Commissaire central de Dakar samedi 15 février 2020, le président de l’ONG islamique JAMRA a annoncé la disparition de sa fille Fatou Binetou Gueye. Cette dernière n’était pas revenue à la maison depuis vendredi après avoir demandé l’autorisation d’aller effectuer une promenade sportive au Centre aéré de la BECEAO. Mame Matar Gueye, a par ailleurs, rappelé dans sa missive des menaces proférées par un individu anonyme par téléphone, il y a quatre ans de cela. Le type en question menaçait de s’en prendre à sa fille à l’époque. En plus, M. Guèye est très réputé au Sénégal pour son combat contre les LGBT et la dépravation des mœurs. No confrères de PressAfrik se sont alors interrogés sur un possible complot ourdi contre sa personne quand on sait qu’il a déjà été la cible de certaines attaques et autres menaces à peine voilées sur les Réseaux sociaux.

Lire aussi : Mame Makhtar Gueye : « L’État conforte les associations d’homosexuels et de lesbiennes »

Annoncée portée disparue vendredi soir, la fille de Mame Makhtar Guèye de l’ONG Jamra, a été retrouvée, samedi peu après 20h. Selon le Lieutenant Ndiassé Dioum qui a donné l’information, elle se trouvait dans une « auberge » de la place à Dakar en compagnie de son « petit copain ».

Mame Makhtar Guèye, n’a pas tardé à réagir suite à cette sortie. «Qu’est-ce qui explique alors cette précipitation suspecte du chargé de la communication de la police nationale, le Lieutenant Ndiassé Dioum, consistant à aller s’épancher dans une radio de la place pour déclarer ceci : « il n’y a pas eu d’enlèvement »! Qui a parlé d’enlèvement? j’ai clairement spécifié dans ma saisine (remise aux commissaires Dramé et Sangaré) que « ma fille a disparu »! », a écrit M. Guèye sur sa page facebook.

A lire aussi : Dernière Minute ! La fille de Mame Makhtar Guèye retrouvée après une disparition mystérieuse

Il estime que le Lieutenant Dioum a outrepassé ses prérogatives en livrant hâtivement les bribes d’une audition inachevée. Et qui était loin d’être validée. D’autant que les enquêteurs ont non seulement noté que la lucidité de ma fille laissait à désirer, mais que les mille et une versions livrées aux enquêteurs par ma fille, toujours sous le coup de la panique, commandaient d’attendre au moins que les enquêteurs aient fini leur audition, avant que l’on aille se livrer à une course au scoop, en faisant cette déclaration fracassante, qui en aura rajouté aux douloureux traumatismes endurés par ma fille. En sus du préjudice moral causé à sa famille et à ses proches.

Il a invité le Lieutenant à corriger sa sortie regrettable, et de faire preuve d’un peu patience et de retenue. Et surtout d’avoir la sagesse d’attendre que les enquêteurs terminent leurs auditions et investigations. Au regard du rôle que joue Mame Makhtar Gueye à travers l’Ong islamique Jamra et les récentes « menaces » émises contre lui sur les Réseaux sociaux, l’on se demande si tout ceci n’est pas un complot pour lui clouer le bec.

La mystérieuse prédiction de Kalista Sy en janvier

En janvier, la scénariste de la série Maîtresse d’un homme marié, Khadijia Sy dite Kalista, qui n’a apparemment pas encore digéré l’épisode de la mise en demeure du CNRA, suite à une plainte de JAMRA, dénonçant les « dérives » dans le téléfilm, avait réagi au post de la journaliste Regina Sambou, relatif à un « portrait de Mame Mactar Guéye » fait par le quotidien national Le Soleil. Kalista s’était alors fendue d’un commentaire qui avait suscité plusieurs interrogations.

La scénariste de la série Maîtresse d’un Homme marié avait écrit ceci : « Beussam dina ñeuw » (son jour viendra, en wolof) ! Et a même ajouté: « Lou yagoul nak » (et ça ne va pas tarder). Cela veut dire quoi. Faisait-elle allusion à ce qui est arrivé dans ces dernières 48 heures ?

Et la réaction du principal concerné ne s’était non lus pas faite attendre. « Est-ce réellement une MENACE ou un quolibet? Nous n’en savons strictement rien. Mais tels sont les faits dans leur stricte réalité. À toutes fins utiles, puisque nulle ne sait de quoi demain sera fait, nous transmettrons sans délais ces captures d’écran à notre avocat et conseiller juridique maître Khassimou Touré, qui indiquera à JAMRA la conduite à tenir ».

L’épisode Rangou

Disparition de la fille de Mame Makhtar Guèye : pourquoi la théorie du complot n’est pas si si bête

 

Mais pas seulement. Le mois de janvier a été aussi marqué par son différend avec Rangou. Cette fille, ancienne animatrice de télé s’était faite remarquée par sa fameuse soirée privée dont l’entrée était fixée à 200.000 FCFA. Et les photos indécentes qu’elle publiait sur les réseaux sociaux. D’ailleurs, elle n’a pas tardé à réagir sur cette affaire dans une vidéo.

A lire aussi : « Il venait me rendre visite » : Mame Makhtar Guèye Jamra sidéré par les accusation de Rangou

Disparition de la fille de Mame Makhtar Guèye : pourquoi la théorie du complot n’est pas si si bête.  Mais pas seulement. Le mois de janvier a été aussi marqué par son différend avec Rangou. Cette fille, ancienne animatrice de télé s’était faite remarquée par sa fameuse soirée privée dont l’entrée était fixée à 200.000 FCFA. Et les photos indécentes qu’elle publiait sur les réseaux sociaux. D’ailleurs, elle n’a pas tardé à réagir sur cette affaire dans une vidéo.

Le quotidien nationale « Le Soleil », du mercredi 22/01/2020, avait dépeint, Mame Makhtar Guèye comme un « Homme multitâche, jamais en panne de combat, surfant sur les bonnes causes, au point de passer pour « un procureur- moralisateur ».

Dans cette affaire de disparition de sa fille (convoquée demain lundi au Commissariat central de Dakar), seule la police est capable d’éclairer les Sénégalais, en faisant des enquêtes plus approfondies.

Toutefois, il ne serait pas totalement bête d’envisager la piste du complot contre la personne de Mame Matar Gueye, qui semble-t-il, les positions moralisatrices dérangent beaucoup de lobbys.


FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom