Affaire Mamadou Diop ISEG : La jeune artiste Dieyna Baldé vient d’accoucher !

Nouveau rebondissement dans l’affaire Dieyna contre Mamadou Diop ISEG, une affaire noyée par l’épidémie du Coronavirus.

Alors que Mamadou Diop président directeur général de l’ISEG est derrière les barreaux, Dieyna Baldé l’adolescente qu’il aurait engrossée a donné naissance à leur enfant aujourd’hui même, nous apprend une source très au fait de ce qui se passe.

Inculpé et placé sous mandat de dépôt, le 12 mars dernier, pour une affaire de mœurs, Mamadou Diop le directeur général de l’école de formation ISEG prenait son mal en patience, en attendant les résultats des tes ADN de l’enfant qui va naître.

La chanteuse Abiba, du groupe Gamboul production, a un petit frère. Le dernier enfant présumé de Mamadou Diop, le président directeur général de l’Iseg, est né à Dakar. Alors que le pays s’est coupé du monde et que son chef, Macky Sall, organisait une sobre cérémonie de prise d’arme au palais de la République, dans une clinique de Dakar, Djeyna Baldé, elle donnait naissance à son premier enfant. Ce matin, vers les coups de 10 heures, au moment où tous les esprits étaient orientés vers la fête gâchée de l’indépendance, une lueur d’espoir nous est venue de chez Djeyna.

Pour le moment, si aucune information n’a filtré sur les démarches entreprises par Mamadou Diop, on sait par contre que le Pdg de l’Iseg a entrepris des pourparlers pour se rapprocher de la famille de Djeyna. « Il s’est débarrassé de ses avocats qui l’avaient mal conseillé au départ de cette affaire. D’ailleurs, c’est au commissariat de police qu’il les a vus pour la dernière fois. » A confié une source proche de Mamadou Diop. Aussi, cette source nous a fait comprendre que Diop Iseg a parlé à sa famille. Et il a fini par entendre raison. « Désormais, il a reconnu la paternité de l’enfant. Et des démarches sont entreprises par le canal de son nouveau avocat, Me Faye. » A poursuivi cette source.

Aussi, il est important de noter qu’au cas où Diop Iseg refuserait toujours la paternité de cet enfant, les juges pourront, désormais, le contraindre à un test de paternité -ADN. Et ce procédé, peu coûteux, permettra à l’opinion d’être définitivement édifiée. En attendant cette hypothèse que Diop Iseg ne voudra certainement pas, il est à noter que le fondateur de l’Iseg qui est placé sous mandat de dépôt avait fait un séjour à l’infirmerie de la prison de Reubeuss


FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom