Affaire Sangharé : Le « Mea Culpa » du pharmacien Cheikhouna Gaye à la suite de son audition

Nouveau rebondissement dans l’affaire opposant le Commissaire des parcelles assainies  Bara Sangharé et de Cheikhouna Gaye de la pharmacie Fadilou Mbacké de de la Patte d’Oie. 

Suite à l’audition du pharmacien,  par les enquêteurs en charge du dossier, le journal « Enquête »  qui a parcouru le procès verbal a révélé que le Dr Gaye aurait présenté ses excuses au commissaire Bara Sankharé.

Les aveux du de Cheikhouna Gaye : « Je l’ai empoigné »

«Je l’ai empoigné. Des gens qui étaient sur place sont venus nous séparer. Il est sorti à nouveau de la pharmacie en silence. Quelques minutes après, il y a eu du renfort avec des éléments en civil qui sont venus m’interpeller. Je reconnais les faits qui me sont reprochés. Je l’ai empoigné, je présente mes excuses», aurait-il avoué rapporte le journal.

Selon toujours la source, le Dr Gaye « reconnait avoir tort sur toute la ligne et refuse de vendre un médicament sans ordonnance au commissaire Sankharé ». Pour appuyer ses excuses il déclare : « le commissaire est revenu, tenant en main son téléphone pour lui montrer la photo de l’ordonnance ». Or, dans une vidéo publiée après les faits, le pharmacien soutient que Sankharé ne lui a pas présenté une ordonnance, même en photo.

Deux vidéos, deux versions différentes

Dans une première vidéo qui circulait sur la toile, seul le commissaire se montrait véhément à travers son langage corporel. Hier, le scénario est tout autre avec la publication d’une autre vidéo. Cette nouvelle vidéo montre le pharmacien très virulent envers le commissaire Sangaré. Il est allé jusqu’à l’empoigner. La chronologie de ces deux vidéos restent à situer.

Dans la Première vidéo

Deuxième la seconde vidéo

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom