Afrique: Les Pays doivent redoubler d’efforts face aux problèmes des réfugiés .

ADDIS-ABEBA, 19 juin (Xinhua) -- Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat, a appelé les Etats membres de l'UA à redoubler d'efforts pour répondre aux causes fondam entales des problèmes des réfugiés et des déplacés internes.

M. Mahamat a tenu ces propos mercredi lors de la commémoration du 50e anniversaire de la Convention relative aux réfugiés de ce qui était alors l’Organisation de l’unité africaine (OUA), au siège de l’UA dans la capitale éthiopienne Addis-Abeba.

Au cours de la rencontre, il a été noté que la Convention de 1969 de l’OUA sur les réfugiés est une décision collective des Etats membres de recevoir, accueillir et protéger les réfugiés. C’est une démonstration concrète de l’engagement des Africains à appliquer ces principes à tous les réfugiés sans discrimination.

Les mouvements de population forcés provoqués par divers facteurs est l’un des principaux défis auxquels l’Afrique fait face aujourd’hui, alors que le continent abrite 7,3 millions de réfugiés.

L’UA, qui souhaite résoudre ce problème continental urgent, a décidé que cette année serait « L’année de l’UA des réfugiés, des rapatriés et des personnes déplacées internes : vers des solutions durables au déplacement forcé en Afrique ».

S’exprimant lors de la commémoration, M. Mahamat a rappelé les réussites accomplies par la Convention de l’OUA, qui a notamment permis de soutenir ceux qui avaient fui les démons de la domination coloniale et de l’apartheid.

« L’Afrique abrite plus de sept millions de réfugiés et de demandeurs d’asile. La Convention est le document qui a sou

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom