AFRIQUE : Pourquoi la croissance du Bénin est sous haute surveillance ?

Silence radio chez les grands patrons, anonymat requis pour les petits chefs d’entreprise, mutisme des banquiers… En ces jours politiques troublés, le Bénin des affaires est peu loquace.

Frappé depuis la fin d’avril par le contrecoup d’une grave crise électorale, le pays naguère réputé en Afrique de l’Ouest pour la solidité de ses institutions est sur les écrans radars des investisseurs locaux et étrangers.

Voir aussi : Ex-otages français au Bénin : La fausse affirmation de Jean-Yves Le Drian

En effet, l’exclusion des partis d’opposition lors des législatives du 28 avril et l’abstention record des électeurs y ont fait naître un malaise grandissant. Et ce, alors que le contexte se tend sur le plan sécuritaire. Au début de mai, deux touristes français avaient été enlevés par des groupes jihadistes, et leur guide, Fiacre Gbédji, tué.

Alors, des questions surgissent. Ce tournant risque-t-il d’obscurcir la conjoncture économique des prochains mois ? Pour l’heure, les grandes institutions financières tablent encore sur une stabilité de la croissance cette année

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom