Alerte campagne agricole : Probable manque d’engrais au Sénégal

Les plus gros fournisseurs du Sénégal en engrais, notamment la Chine et l’Italie sont touchés de plein fouet par la pandémie de COVID-19.

Comme tous les secteurs stratégiques de l’économie du Sénégal, l’agriculture risque d’être touché de plein fouet par l’épidémie de coronavirus. En effet, il y’a le risque de renchérissement des coûts, si jamais les pays producteurs ne parviennent pas à trouver les produits de bases disponibles que certaines parties du planète.

Le risque élevé de pénurie sur le marché international est pris très au sérieux au sommet de l’État du Sénégal. Ce, surtout après l’alerte de la FAO sur une pénurie alimentaire qui découlerait des conséquences de la pandémie du Coronavirus.

Menace à la fois sur les vies et les moyens d’existence de l’humanité

Le virus se répand rapidement. Ce n’est plus une question régionale mais un problème mondial qui demande une réponse mondiale. Nous savons qu’il finira par s’affaiblir mais nous ne savons pas combien de temps cela prendra. Nous savons aussi que ce choc est relativement inhabituel car il perturbe fortement à la fois l’offre et la demande des produits alimentaires.

Nous risquons une crise alimentaire imminente si des mesures ne sont pas prises rapidement pour protéger les plus vulnérables, préserver les chaînes d’approvisionnement alimentaire mondiales et atténuer les effets de la pandémie sur l’ensemble du système alimentaire.

La fermeture des frontières, les mesures de quarantaine et les perturbations des marchés, des chaînes d’approvisionnement et des échanges commerciaux pourraient restreindre l’accès des populations à des ressources alimentaires suffisantes, diverses et nutritives, en particulier dans les pays durement touchés par le virus ou déjà touchés par des niveaux élevés d’insécurité alimentaire.

Quelque soit le scénario, les populations les plus pauvres et les plus vulnérables seront les plus affectées (dont les migrants, les personnes déplacées et les personnes touchées par un conflit). Les pays aux prises avec un conflit de longue durée doivent également faire face au manque d’investissement dans la santé publique, ce qui va amplifier les impacts de la pandémie.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom