ALERTE ! Les jus 100% purs fruits pressés seraient tout aussi dangereux que les sodas (Etude)

Une récente étude américaine révèle que même les jus de fruits 100 % pur jus présentent des risques pour la santé, si leur consommation dépasse certains seuils. Selon ces travaux, le risque de mort anticipé augmenterait ainsi de 9 à 42 %.

À consommer avec modération : l’abus de jus de fruit, même pur, serait dangereux pour la santé. On connaissait déjà les risques sous-jacents aux breuvages trop sucrés, comme le soda ou les boissons énergisantes. Les études sur la question, comme celle menée par 60 millions de consommateurs en juillet 2018, pointaient également les effets néfastes sur la santé des jus de fruits industriels, dont les taux de sucres dépassent souvent les normes de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Pourtant, une récente étude américaine révèle que même les jus de fruits 100 % pur jus, c’est-à-dire dans lequels rien n’est ajouté, ne font pas exception à la règle. Ils présentent également des risques pour la santé, si leur consommation est excessive. Selon les travaux publiés par JAMA Network, le risque de mort anticipé augmenterait ainsi de 9 à 42 %.

Une canette, c’est déjà trop

Les seuils recommandés sont limités à près de 18 cl journaliers pour un enfant de moins de 6 ans, et 23 cl pour les enfants plus âgés, les adolescents et les adultes. À titre de comparaison, le volume traditionnel d’une canette est de 33 cl, 10 cl de plus que le seuil journalier recommandé.

Les effets néfastes imputables à une consommation excessive de jus de fruit pur ont la même origine que les dangers liés aux sodas, aux boissons énergisantes et aux jus à base de concentrés. Leur teneur élevée en sucre augmente les risques de maladies cardiovasculaires et de mort prématurée, rappelle CNN.

Pour les chercheurs américains à l’origine de cette découverte, ces effets néfastes sont potentiellement causés par plusieurs mécanismes biologiques, notamment une augmentation de la résistance à l’insuline.

Les limites de l’étude

L’étude menée par les Lindsay J. Collin, Suzanne Judd, Monika Safford, Viola Vaccarino, et Jean A. Welsh est l’une des premières à inclure les jus de fruits 100 % purs à leurs recherches. Elle base ses conclusions sur des observations menées pendant 6 ans sur 13 440 adultes de plus de 45 ans.

Dans un éditorial accompagnant la publication scientifique, deux autres scientifiques temporisent les conclusions. Marta Guasch-Ferré et le Dr. Frank B. Hu notent que l’étude présente plusieurs limites, et devrait être étendue en durée et en nombre de participants avant de pouvoir délivrer des résultats plus probants. « Des recherches plus poussées sont nécessaires pour examiner le risque pour la santé et les bénéfices potentiels de jus de fruits spécifiques », confient-ils.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom