ALERTE ! Une femme brûlée par un Sauna v*ginal, les gynécologues inquiets de cette pratique populaire

Popularisée notamment par l’actrice Gwyneth Paltrow, la pratique du sauna v*ginal est loin d’être sans danger. Dans un article publié cette semaine dans le «Journal of Obstetrics and Gynaecology Canada», des gynécologues citent ainsi le cas d’une femme de 62 ans qui a subi de graves brûlures après y avoir eu recours. Et mettent en garde contre cette tendance.

Le sauna v*ginal consiste à s’asseoir au-dessus d’une eau chaude dans laquelle sont mélangées des herbes, et permet selon ses adeptes de purifier et de soigner les parties intimes. Il aurait également d’autres vertus, comme de soulager les douleurs lors des règles et même stimuler la fertilité. 

La femme victime de brûlures souffrait d’une descente d’organes, et s’était vue conseiller ce soin par un médecin traditionnel chinois. Elle pensait ainsi pouvoir éviter l’opération chirurgicale. A l’arrivée, elle a souffert de brûlures au deuxième degré, et a du attendre d’être guérie pour être opérée.

Un risque pour la santé

Les gynécologues, dans leur article, pointent ainsi les dangers du sauna v*ginal et contestent son efficacité supposée. Ils rappelent ainsi que le v*gin contient des bactéries qui servent à le protéger, et que le sauna v*ginal peut remettre en cause l’équilibre naturel des bactéries et des niveaux de pH, ce qui peut provoquer des irritations, des infections, voir des brûlures. 

Ils rappellent que cette partie de l’organe féminin n’a pas besoin de traitement particulier, et qu’il suffit d’utiliser des savons ordinaires non parfumés pour nettoyer la partie externe de son appareil génital.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom