Apologie de la violence ethnique au Sénégal : Macky Sall invité à réagir aux propos du député Aliou Dembourou Sow

    Le coordonnateur de la Confédération internationale des familles religieuses (Cifar) Serigne Modou Bousso Dieng, s’est joint à la série d’indignations suite à la sortie polémique du président du Conseil départemental de Ranérou. Le religieux estime qu’Aliou Dembourou Sow est allé trop loin.

    «Je voudrais simplement dire que ses propos (Aliou Dembourou Sow) sont extrêmement graves. Mais j’appelle à la responsabilité de tout un chacun, rien que pour  maintenir la cohésion nationale», a notamment déclaré le coordonnateur de la Cifar qui invite, dans la foulée, les uns et les autres à ne pas répondre à cette incitation à la violence du député Sow.

    A l’en croire, ces propos ne doivent pas rester impunis. «Le chef de l’Etat doit prendre rapidement les sanctions qui s’imposent pour mettre fin à ce genre de dérapage. Il doit également choisir les personnes ressources qu’il faut avant que le pays ne soit à feu et à sang pour des détails de Peuls, de machettes etc.», ajoute le religieux.

    Ce dernier a appelé le chef de l’Etat Macky Sall à faire preuve de méfiance à l’égard de «certains de ses compagnons» qui pourraient chambarder ce qu’il a réussi dans le pays. Car, d’après Serigne Modou Bousso Dieng, «on lui (Macky Sall) reconnait son courage, sa volonté de bâtir un Sénégal meilleur en sus d’avoir déjà réalisé quelque chose. Seulement, certains de ses compagnons versent dans le racisme. Ce qui ternit son image et chambarde son travail».

    Non sans appeler le président de la République à «réorganiser ses proches collaborateurs».


    PARTAGER

    FAIRE UN COMMENTAIRE

    SVP faire un commentaire !
    SVP entrer ici votre nom