Apple prévient :l’iPhone va se faire rare à cause du coronavirus

Apple a prévenu ses investisseurs que les ventes d’iPhone n’allait pas atteindre leur objectif. Le coupable ? L’impact de l’épidémie de coronavirus sur la production essentiellement montée en Chine.

Apple a publié dans la nuit une note pour ses investisseurs. La firme annonce qu’elle ne pourra finalement pas remplir ses objectifs de vente pour le mois de mars.

Nos orientations trimestrielles publiées le 28 janvier 2020 reflétaient les meilleures informations disponibles à l’époque ainsi que nos meilleures estimations sur le rythme de retour au travail après la fin des vacances prolongées du Nouvel An chinois le 10 février. Le travail commence à reprendre dans tout le pays, mais nous constatons un retour à la normale plus lent que prévu. En conséquence, nous ne prévoyons pas de respecter les prévisions de recettes que nous avons fournies pour le trimestre de mars.

Le retour à la normale plus lent que prévu dont Apple fait mention s’explique par l’épidémie de coronavirus qui a énormément ralenti les activités de la Chine.

Une production d’Iphone au ralenti

Apple précise en effet deux raisons pour cette baisse des ventes face aux prévisions. D’une part, la demande au Chine est forcément moins importante que prévue, notamment parce que les Apple Store sont doucement en train de réouvrir avec le plus fort de l’épidémie.

Surtout, la marque indique que les stocks d’iPhone pourraient manquer dans les jours à venir en raison d’un problème d’approvisionnement.

L’offre mondiale d’iPhone sera temporairement limitée. Bien que nos sites partenaires de fabrication d’iPhone soient situés en dehors de la province du Hubei – et bien que toutes ces installations aient rouvert – leur montée en production est plus lente que nous l’avions prévu.

Mis à part les problèmes liés à la Chine et au Coronavirus, Apple indique que tous les compteurs sont au vert et que la demande est toujours là partout dans le monde. La seule cause de ce retard sur les ventes serait donc les soucis d’approvisionnement et de vente en Chine.

Deuxième problème en Chine en deux ans 

Il y a un an, Apple avait également dû publier une note à ses investisseurs pour les prévenir de problèmes de ventes liés à la Chine. À l’époque ce n’était bien entendu pas lié à une épidémie, mais plutôt au conflit commercial entre le gouvernement Trump et la Chine.

La dépendance d’Apple, et du reste de l’industrie, envers la Chine, reste donc toujours aussi forte.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom