ATTENTAT DE STRASBOURG : L’Algérie ne veut pas du corps de Cherif Chekatt

L’inhumation de Cherif Chekatt pose soucis. Le Conseil français du culte musulman (CFCM) souhaite que cela « se fasse en France dans le plus grand anonymat et le plus vite possible, afin d’éviter d’en faire une victime ». Le père du terroriste présumé souhaite récupérer le corps afin de l’enterrer en Algérie.

Selon une source algérienne qui s’est confiée à TSA (premier média francophone algérien sur internet), la requête de rapatriement du corps de Cherif Chekatt, formulée par son père, sera refusée par les autorités algériennes « conformément à la doctrine algérienne concernant cette question ».

Neutralisé jeudi 13 décembre par la police rue du Lazaret à Strasbourg (Bas-Rhin), le terroriste d’origine algérienne, Cherif Chekkat ne sera pas enterré en Algérie. Selon les informations de nos confrères de TSA, la requête de rapatriement du corps sera refusée par les autorités algériennes «conformément à la doctrine algérienne concernant cette question ».

Lire aussi : (Vidéo) Les images de la mort de Cherif Chekatt abattu au cours d’une opération de police à Strasbourg

Ce n’est pas la première fois que les autorités algériennes refusent de recevoir les cadavres de terroristes tués à l’étranger.  Le cas de Mohamed Merah, assassin de sept personnes en 2012 à Toulouse, avait déjà posé un problème similaire. L’Algérie, dont il était également originaire, avait catégoriquement refusé d’accueillir sa dépouille.

Le père de Chérif Chekatt s’est présenté, hier mercredi à la mairie de Strasbourg pour demander le rapatriement du corps de son fils en Algérie. «Il fallait qu’il obtienne des actes de décès. Il nous a indiqué qu’il allait demander au consulat d’Algérie un rapatriement du corps de son fils», a fait savoir le maire de la ville, Roland Ries.

Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a appelé mercredi la ville de Strasbourg à inhumer « le plus rapidement possible » et « dans l’anonymat » Chérif Chekatt, l’auteur de l’attentat du marché de Noël, pour « éviter d’en faire une victime ».

 

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom