Attentats meurtriers au SRI LANKA : plus de 180 morts dans des hôtels et des églises visés

Une série d’explosions a eu lieu dans des hôtels et des églises du Sri Lanka dimanche 21 avril. Des lieux où la messe de Pâques était en train d’être célébrée. Au moins 180 personnes ont été tuées parmi lesquels des dizaines d’étrangers. Un couvre-feu a été instauré. Le pape François se dit proche de «toutes les victimes d’une si cruelle violence».

Un jour saint marqué par l’horreur. Une série d’explosions est survenue dimanche au Sri Lanka dans trois hôtels luxueux et une église de Colombo ainsi que dans deux autres églises situées à proximité de la capitale. Les fidèles participaient à la messe de Pâques. Plus tard dans la journée, un hôtel situé à Dehiwala (sud de Colombo) a également été frappé. Une autre explosion a ensuite été signalée à Orugodawatta, une banlieue située au nord de Colombo.

Selon des sources policières et hospitalières, un bilan provisoire fait état d’au moins 180 morts et de plusieurs centaines de blessés. Au moins 35 étrangers ont perdu la vie dans ces attaques qui n’ont pas été revendiquées pour l’heure.

Au moins 35 étrangers – dont un ressortissant portugais – font partie des victimes de ces attentats. On dénombre en outre des centaines de blessés (vraisemblablement plus de 300), selon des sources hospitalières. D’autres sources évoquent un bilan un peu moindre. Toutefois, ce dernier ne cesse d’évoluer au fil des heures.

La police a décrété l’entrée en vigueur immédiate d’un couvre-feu à durée interdéterminée. Jusqu’à présent, le ministère de la Défense du Sri Lanka avait décrété un couvre-feu de douze heures à partir de 18 heures (heure locale) et ce jusqu’à 6 heures lundi matin.

Le gouvernement a également décrété le blocage temporaire des réseaux sociaux pour empêcher «la diffusion d»informations incorrectes et fausses».

Le pape François a exprimé sa « tristesse », se déclarant proche de « toutes les victimes d’une si cruelle violence ».  « J’ai appris avec tristesse la nouvelle des graves attentats, qui précisément aujourd’hui, jour de Pâques, ont porté deuil et douleur dans plusieurs églises et autres lieux de réunion au Sri Lanka », a déclaré le pape François dans un message à la foule, juste après la traditionnelle bénédiction Urbi et orbi (à la ville de Rome et au reste du monde). « Je désire exprimer ma proximité affectueuse à la communauté chrétienne, touchée pendant qu’elle était recueillie et en prière, et à toutes les victimes d’une si cruelle violence. Je confie au Seigneur ceux qui ont tragiquement disparus et je prie pour les blessés et tous ceux qui souffrent à cause de cet événement dramatique », a ajouté le souverain pontife.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom