Au Sénégal, pouvoir et opposition valident le report des élections locales

    Le dialogue politique fait son bonhomme de chemin au Sénégal. Malgré les quelques couacs notés, les différentes parties sont tombées d’accord sur l’audit du fichier et l’évaluation du processus électoral.

    Malgré quelques blocages et couacs suivis du décès de son président, le général Mamadou Niang, le dialogue politique est en train de faire du chemin. Les différentes parties ont accordé leurs violons sur les experts qui doivent faire l’audit du fichier et l’évaluation du processus électoral. Il ne reste que l’Usaid qui finance l’audit et l’Etat chargé de financer l’évaluation de signer les contrats avec les auditeurs et évaluateurs.

    L’assurance est des plénipotentiaires de la majorité et de l’opposition. Membre de la délégation de la majorité à la commission politique du dialogue national Cheikh Sarr qui s’est confié à Walf Quotidien déclare: «La liste des experts devant faire l’audit et l’évaluation a été validée par le comité de suivi depuis lundi dernier. Il reste à l’Usaid de signer les contrats pour les auditeurs et à l’Etat de signer les contrats avec les évaluateurs. L’Usaid finance l’audit et L’Etat finance l’évaluation». «La réunion du comité de suivi de la semaine dernière a permis de valider la liste des 9 experts qui doivent faire l’audit du fichier et l’évaluation du processus électoral. La plénière de la commission politique du dialogue national sera convoquée pour le lancement des activités d’audit et d’évaluation», renchérit Alassane Cissé de la mouvance présidentielle.


    FAIRE UN COMMENTAIRE

    SVP faire un commentaire !
    SVP entrer ici votre nom