Autopsies de la double découverte macabre

Les résultats des autopsies sur les corps d’Arfang Cissé et de son fils âgé de 5 ans, découverts baignant dans du sang coagulé, les veines coupées, au premier étage de leur domicile familial au quartier Biafra de Thiaroye Hamdalaye 3, ont été communiqués au Commissariat de Thiaroye.

Selon nos sources, l’homme de l’art a conclu pour le père, que le corps en état de putréfaction très avancé rendait l’autopsie impossible. Le médecin a aussi relevé l’absence de trace de lutte sur le corps, ce qui signifie que la victime ne s’est pas débattue pour rester en vie.

Pour ce qui est du corps de l’enfant, le médecin a fait état de la présence de lésion autour du cou et de mort subite. L’enfant qui avait la langue qui pendait au moment de la découverte macabre est mort «à la suite d’asphyxie par strangulation au lien ».

Un détail intrigue nos sources dans cette affaire. Comment le corps du père s’est décomposé avant celui de l’enfant ? U n e fois que l’enquête de la Police sera bouclée avec les résultats des autopsies, l’enquête de voisinage et les auditions des témoins, le Procureur pourra conclure qu’il s’agit de meurtre suivi de suicide comme semblent le montrer les premiers éléments du dossier, ou demander une continuation d’enquête. Les victimes ont été inhumées hier au cimetière de Thiaroye Kaw.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom