Avocate à la CFDT ? Tiphaine Auzière, la fille de Brigitte Macron, au cœur d’une intox

Sur les réseaux sociaux, une fausse information a circulé sur les liens de la belle-fille d’Emmanuel Macron avec le syndicat réformiste de la CFDT.

Qui dit conflit social, dit tentatives de déstabilisation, et fatalement son lot de fake news. La belle-fille d’Emmanuel Macron, l’avocate de Tiphaine Auzière, a fait l’objet ce week-end d’une intox orchestrée par les opposants à la réforme des retraites.

Plusieurs comptes très suivis sur les réseaux sociaux ont affirmé que l’enfant de Brigitte Macron (née Trogneux) défendait actuellement les intérêts de la CFDT. En tant qu’avocate ou défenseur syndical, c’est selon.

Tiphaine Auzière avocate à la CFDT ? La fille de Brigitte Macron au cœur d’une intox

 

Cette information était, selon eux, la preuve de plus de la collusion entre l’exécutif et l’organisation syndicale réformiste, qui a salué l’annonce du retrait provisoire de l’âge-pivot du projet de loi sur les retraites.

Un stage de six mois en 2008-2009

En réalité, il n’en est rien. Le seul lien connu entre Tiphaine Auzière et la CFDT remonte à la fin des années 2000, comme l’a relaté dimanche Libération. La jeune étudiante a effectué un stage lors de l’année 2008-2009 au sein de Betor-Pub CFDT, une structure représentant le secteur de l’informatique, des bureaux d’études et de la pub.

« Quand je suis rentré à l’école d’avocats de Paris, j’ai fait un peu plus de six mois là-bas. Ce stage était obligatoire dans le cadre de mes études. C’est à ce moment-là que j’ai été défenseur syndicale », confirme-t-elle au Parisien. Cette confusion est venue d’un portrait consacré à la jeune femme sur le site Grands-avocats.com. On pouvait alors y lire qu’elle était « défenseur syndical à la CFDT » – une précision aujourd’hui effacée.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom