Babacar Justin NDIAYE: « Le climat politique au Sénégal est très fâcheux et très dangereux « 

A quelques jets de la prochaine présidentielle, le landerneau politique national devient de facto un champ de ruines psychologique où déballages et divulgations de secrets d’Etat sont monnaie courante entre adversaires politiques.  « Au-delà du Président de la République qui cristallise et canalise le choix du peuple, il y a une majorité, une coalition, des appareils et des relais politiques qui sont nécessairement mis en branle et en ordre de bataille pour gagner une Présidentielle » d’après Babacar justin Ndiaye. 

Quant à la phrase du député, Ousmane Sonko « Macky est un poltron », Babacar Justin Ndiaye la range dans la guerre psychologique indissociable au combat politique que se livrent des adversaires politiques.

S »agissant des déballages, il convient de les sérier. Autrement dit, il faut tracer une ligne de démarcation entre déballages de scandales et divulgation de secrets d’Etat. Dénoncer publiquement des scandales financiers ou des écarts de mœurs moralement indignes d’un dirigeant politique, c’est un devoir civique qui conforte la bonne gouvernance.

Lire aussi : Quand le Sénégal devient le désert des principes, le cimetière des convictions et le caveau du courage (Par Babacar Justin Ndiaye)

Mieux pour le journaliste politologue, les bons déballages sont de bonnes cartouches, voire d’excellentes projectiles pour couler l’adversaire, poursuit-il, en revanche il est irresponsable et antinational de divulguer des secrets d’Etat, avance-t-il. « Le pays sacré et souverain est au-dessus des batailles électorales qui seront vite englouties par et dans le temps qui passe. Tout homme politique qui se livre à cet odieux exercice se dévalue aux yeux du peuple qui constitue le corps électoral », souligne-t Babacar justin Ndiaye dans l’obs.

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom