Bercy 2017 : le Jour J !

Jour J. Le jour tant attendu. Couru par tous les fans. Les afficionnados, inconditionnels de Youssou Ndour, du Grand Bal, venus de tous les coins, Europe, Amérique, Afrique, pour un rendez-vous pour lequel la star sénégalaise a promis la Totale, dans ce qui sera sous peu un chaudron de mblalax pur et dur en compagnie d’invités dont les identités sont jalousement gardées pour que la surprise soit … totale.

Jamais dans l’histoire de Bercy, il y a eu une telle effervescence. Un telle frénésie. Des demandes de plus en plus nombreuses de billets dont plus personne ne voit la trace. Finis. Disparus de la circulations, dans les méandres parisiens. « Où est-ce que je pourrais disposer d’un billet ? », de « 3 billets ? », de  »… billets . ».

Ces Sénégalais, toujours à attendre le dernier moment. Jamais disposés à acheter à temps. Ensuite la course contre la montre. Quand le Grand Bal sonne à la porte. A quelques heures de l’ouverture de ses portes.

« Ca les apprendra à attendre. C’est toujours la même chose. Ils attendent toujours le dernier moment », lâche sec un membre de l’organisation. Son téléphone n’arrête pas de sonner. La même rengaine. Salamalecs ensuite la demande.

Beaucoup ont éteint leur téléphone. Impossible à vivre. On se coupe du monde. Appelle par wathapp ou autre application.

Ils ont oublié les réseaux sociaux. On échappe pas à facebook, whatsapp et tous les autres. Demandes quand tu nous tiens. Mais il y a du bon. L’attachement, l’affection, c’est aussi cela. Les Sénégalais sont inégalables. Ils aiment leur Youssou Ndour et leur Super Etoile. Ils feront tout pour les voir ce soir. Dès 19H30.

L’hôtel des musiciens ne désemplit pas. Demandes, encore des demandes. Ils prennent le bus. Direction Bercy. Balance oblige. Après, ils se couperont de tout. Concentration pour une soirée unique. Magique.

Il faut prendre la route. La fièvre monte.

Charles FAYE (Correspondance spéciale)

  

IGFM

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom