Boris Johnson traite les Français de « petites merdes », la BBC coupe l’insulte au montage

La BBC n’a qu’à demi-plié lorsque le ministère des Affaires étrangères britannique lui a demandé de couper deux grossièretés de Boris Johnson, quand il était ministre, sur les Français.

Boris Johnson, entre autres traits communs avec Donald Trump (qui pense grand bien du Britannique), assume de parler crûment et s’en prend volontiers à ses punching-balls du moment. Mais les diplomates britanniques ont fait leur possible pour éviter que deux gracieusetés de leur ancien ministre sur les Français passent à la télévision publique.

Favori de l’élection au poste de chef du parti conservateur et, de ce fait, pour succéder à Theresa May à la tête du gouvernement britannique, Boris Johnson a qualifié les Français de « petites merdes » (« turds ») dans un documentaire sur son travail comme ministre des Affaires étrangères. Le gouvernement britannique a obtenu de la BBC qu’elle coupe ce passage, selon un mémo gouvernemental daté du 13 novembre 2018, auquel le « Daily Mail » a eu accès.

Dans ce documentaire, diffusé alors que Johnson avait déjà démissionné, l’ex-ministre commente la position du gouvernement français sur le Brexit.

Ne pas mettre en colère Emmanuel Macron

Ce film en trois épisodes, appelé « Inside the Foreign Office », diffusé sur BBC2 en novembre 2018, devait initialement inclure ces commentaires. Mais le ministère a plaidé avec succès auprès de la BBC que ces remarques, si elles étaient rendues publiques, « nuiraient significativement » aux relations franco-britanniques et feraient du tort aux discussions sur le Brexit. Des diplomates se seraient inquiétés de ce que cette injure mette en colère Emmanuel Macron et complique les négociations pour un Brexit réussi.

La note qu’a pu consulter le quotidien anglais indique : « Nous avons négocié le retrait d’un passage potentiellement maladroit, où l’ancien ministre des Affaires étrangères traite les Français de “petites merdes”, afin que cela ne distrait pas du reste du programme. »

La BBC a accepté de supprimer ce moment, mais en a laissé un autre, que le Foreign Office cherchait aussi à censurer, où Johnson accuse les Français de « baiser » (« to shaft ») le Royaume-Uni.

Interrogé par le « Daily Mail » sur la publication ce vendredi de l’histoire, « BoJo » s’est borné à affirmer : « Je ne me souviens pas de ces commentaires.

A voir également : 

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom