Bruxelles : Semaine Européenne de l’Égalité des Genres au Parlement Européen (Par Dr. Pierrette Herzberger-Fofana)

À l’initiative de la commission des Droits de la Femme et de l’Egalité des genres (FEMM), le Parlement européen a organisé sa première “Semaine européenne de l’égalité des genres” du 26 au 29 octobre 2020, 25 ans après le Sommet des femmes de Pékin, en Chine.

Je me réjouis de l’initiative prise par la commission des droits de la femme en coopération avec notre commission du développement (DEVE), dont je suis vice-présidente, la commission des droits de l’homme (DROI) et la commission des libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures (LIBE). Mes commentaires à ce sujet :

Je souhaite tout particulièrement que la voix des femmes, les couches les plus vulnérables de la société, comme les femmes d’origine africaine ou les femmes Noires et de couleur (PoC), soit entendue partout où les préjugés et la discrimination entravent leur développement, afin que notre planète devienne un lieu où nous pouvons développer nos compétences, nos talents et notre vision” P.H.F.

J’espère que ces débats ouvriront les yeux du plus grand nombre de personnes possible sur les problèmes qui touchent les femmes et qu’ils nous permettront de discuter des problèmes des femmes en général, tels que la différence de salaire entre les hommes et les femmes, le manque de femmes aux postes de direction.

Toutes les commissions du Parlement européen ont été invitées à tenir un débat sur les questions touchant les femmes et nombre d’entre elles ont répondu positivement.

Cette “Semaine européenne de l’égalité des genres” est très importante pour moi en tant que membre suppléante de la commission FEMM, car elle met en lumière les questions d’inégalité des genres dans différentes dimensions.

En tant que femme engagée, je m’occupe des sujets suivants depuis des années : la violence à l’égard des filles et des femmes, comme les mutilations génitales féminines, les mariages forcés et les féminicides, les crimes dits “d’honneur”, la discrimination à l’égard des femmes, des personnes âgées et des femmes vivant avec un handicap.

Je suis pour l’autonomisation de toutes les filles et les femmes, en particulier celles qui ont des origines culturelles différentes, comme les femmes migrantes.

Nous souhaitons  pouvoir sensibiliser tout le monde sur la question de la violence et des mutilations génitales féminines, qui se pratiquent également en Europe, dans le but d’abolir cette coutume et d’atteindre la Tolérance Zéro d’ici 2030.

Dr. Pierrette Herzberger-Fofana, Députée au  parlement européen

Vice-présidente de l’Intergroupe UE-ARDI (Antiracism and Diversity Intergroup)


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom