Budget 2020 : Malgrè la pandémie, La Douane sénégalaise a collecté plus de 1020 milliards FCFA !

Plus de 1020 milliards de francs Cfa de recettes ont été comptabilisés dans le système d’information Gaindé de la douane sénégalaise, au soir du 31 décembre 2020, contre 985 milliards de francs Cfa en 2019.  L’information est ministre du budget Abdoulaye Daouda Diallo à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la Douane (Jid).

Dans le budget 2020, la participation des services de la Douane a été jugée satisfaisante. Le ministre des Finances et du budget, qui s’en est réjoui hier, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale de la Douane (Jid), a mentionné que «les excellents états de service des soldats de l’économie ont affiché des liquidations douanières record de plus de 1000 milliards de francs Cfa, au titre de l’exercice budgétaire 2020.

En effet, plus de 1020 milliards de francs Cfa de liquidations ont été comptabilisés dans le système d’information Gainde, au soir du 31 décembre 2020, contre 985 milliards de de francs Cfa en 2019». D’après Abdoulaye Daouda Diallo, «la lutte contre la fraude n’a pas été en reste, car de jour comme de nuit, les agents de la Douane se sont vaillamment dressés contre tous les trafics notamment ceux liés à la drogue qui prennent une ampleur grandissante».

Et à son avis, «c’est en cela que l’avenir doit effectivement être appréhendé avec espoir afin de permettre à l’Admi­nistration de la Douane du Sénégal de continuer à jouer pleinement sa partition pour une relance effective de l’économie sénégalaise, malgré les externalités négatives de la pandémie à Covid-19». Le ministre des Finances y exhorte le Directeur général de la Douane ainsi que l’ensemble de ses équipes. Pour ce faire, estime Abdoulaye Diallo, «la Stratégie de mobilisation des recettes à moyen terme (Srmt) ainsi que le Plan de modernisation de l’Administration des Douanes (Promad) devraient constituer le terreau fertile de l’éclosion, dans la consolidation, d’une Douane plus résiliente et plus performante au service des populations.

A ce sujet, comme nous y invite le thème de la présente édition de la Jid, l’action de tous les jours de la Douane doit reposer sur des procédures digitalisées et dématérialisées combinant à la fois des vertus de simplicité, prévisibilité et de réduction des coûts».

A ce propos, souligne le Directeur général de la Douane, Abdourahmane Dièye, «la dématérialisation des procédures est déjà un acquis pour les Douanes sénégalaises et sert de fondement pour le vaste chantier de la digitalisation et de la numérisation. Fort heureusement, dans cette voie, la Direction générale des Douanes a déjà mis en production l’outil d’aide à la décision reposant sur l’informatique décisionnelle appelée aussi Business intelligency (Bi)».

En conséquence, considère l’Inspecteur principal des Douanes, «l’avenir des Douanes sénégalaises peut être appréhendé avec confiance à travers le tryptique (Recettes-Facilitation-Sécurisation) dont la symbiose recherchée reposera forcément sur l’informatisation, la digitalisation et la modernisation des procédures conformément aux axes de la Stratégie de mobilisation des recettes à moyen terme et au vaste Programme de modernisation de l’Administration des Douanes en phase d’élaboration».
L’édition 2021 de la Jid a pour thème : «Résilience, Relance, Renouveau : la Douane au service d’une chaîne logistique durable.»


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom