Can 2019 : La décision surprenante de Ahmad Ahmad à propos sur la disqualification du Cameroun

L’article 92 de la Caf (qui stipule que s’il y a un retrait ou un désistement du pays organisateur, ce dernier doit être disqualifié de la Can) fait grandement polémique depuis le recours déposé par les Comores pour la disqualification du Cameroun, qui devait organiser la Can 2019.

Mais alors que le Tribunal arbitral du sport (TAS) a enclenché une procédure de disqualification du Cameroun pour la prochaine Can, le président de la CAF, Ahmad Ahmad a fait une sortie pour clore le sujet.

« L’article 92 de nos lois de compétitions est très clair. S’il y’a un retrait ou un désistement c’est à dire si un pays se retire lui même. Juridiquement, ce n’est pas le cas donc l’article 92 ne s’applique pas. C’est la CAF qui a décidé de faire ce glissement des dates. C’est un report et non une annulation en ce qui concerne le Cameroun. Il ne peut subir l’article 92 et faute de texte bien précises, c’est le comité exécutif de la CAF qui en a décidé ainsi », lance le président de l’instance dirigeante du football africain.

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom