CAN 2019 : « L’Algérie mérite son titre », l’analyse de la finale par Martial Yéo

Martial Yéo, l’ancien sélectionneur de la Côte d’Ivoire championne d’Afrique en 1992, a observé avec attention la finale de la CAN 2019 remportée par l’Algérie face au Sénégal (1-0), grâce à un but chanceux de Bounedjah.

Jeune Afrique : Avant de parler de la rencontre, l’Algérie est-elle un beau champion d’Afrique ?

Oui. C’est l’équipe qui a pratiqué le meilleur football. Un football offensif, plaisant, mais aussi qui a montré qu’elle pouvait très bien défendre. Longtemps, les équipes maghrébines avaient surtout la réputation d’avoir un jeu surtout technique. C’est le cas, mais l’Algérie possède une défense très solide, avec des défenseurs eux aussi technique. Donc, pour moi, l’Algérie mérite son titre.

L’unique but de la rencontre a été marqué très vite. Trop vite ?

Déjà, c’est un but un peu chanceux. Un ballon mal apprécié par un défenseur sénégalais (Kouyaté), un tir de Bounedjah dévié par Sané… Mais sur ce but, j’ai plutôt l’impression que c’est le gardien sénégalais (Gomis) qui commet l’erreur de ne pas suivre assez le ballon, car je pense qu’il pouvait peut-être l’intercepter. L’Algérie a vite marqué et cela a changé les choses. Psychologiquement, ils ont pris un trè

On a vu des Algériens adopter très vite une stratégie défensive…

En effet. Ils ont joué très bas. Et je crois que cela a perturbé le Sénégal, qui a un peu trop abusé des longs ballons, alors que les défenseurs et le gardien algériens sont très bons dans le domaine aérien. Je pense que les Lions auraient dû davantage poser le ballon, jouer au sol. Ils ont mis tout de même plus de trente minutes pour se créer une occasion (Niang, 37e)… Le Sénégal avait pourtant la possibilité de jouer plus à terre. Cela dit, je pensais qu’en seconde période, l’Algérie allait jouer autrement, de manière moins défensive. Mais peut-être manquait-elle de fraîcheur…

s gros ascendant.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom