“C’était une grosse erreur” : Théodore Chérif Monteil plaide pour l’abrogation de la loi relative à la baisse du loyer

En 2014, la loi relative à la baisse du loyer a été adoptée à l’unanimité par les députés. Cette loi avait suscité beaucoup d’espoir car, tout le monde pensait qu’il allait permettre d’améliorer le pouvoir d’achat des Sénégalais. Que nenni.

L’application de cette loi ne s’est pas révélée efficace et le Gouvernement a voulu la réformer. Mais, Théodore Chérif Monteil, plaide l’abrogation de cette loi. « J’ai toujours dit que c’était une hérésie. Je n’ai jamais compris cette loi, je n’ai jamais compris ce qu’on voulait faire. On se lève un matin et on dit, tous les loyers à l’instant seront réduits de X%. Ce n’était pas une loi. C’était une grosse erreur », a déclaré l’invité du Jury du dimanche, marquant complètement son désaccord avec cette loi.

Pour lui, on ne légifère pas sur le business. Il ne faut pas, à son avis, une loi sur le loyer. « Ce qu’il faut, c’est faire de telle sorte que les sénégalais soient propriétaires. Ce qu’il faut, c’est de telle sorte qu’il ait une équité sociale en termes d’habitat. Cette loi ne sert à rien. Il ne faut pas la réformer, il faut l’abroger », martèle-t-il

Sur un autre registre, il a expliqué que la faiblesse de l’Assemblée nationale en matière de proposition de loi réside essentiellement sur le type de député. « Un député c’est un citoyen sénégalais qui s’est présenté dans une élection qui a été élu par ses concitoyens. Pour que le député puisse faire son travail, il lui faut être outillé », dit-il.

Avant d’ajouter : « Nous devons avoir autour du député des techniciens en mesure d’analyser les situations pour pouvoir faire porter une proposition de loi d’autant que nous sommes freinés par la Constitution. Nous devons réformer en profondeur le statut du député en lui donnant les moyens techniques, financiers et intellectuels ».


FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom